Agnès Zacharie, Mathieu Quesnels, Yves Jacques, Marie-Hélène Gendreau et Roland Lepage sont de ceux qui façonneront l’automne au théâtre Périscope.
Agnès Zacharie, Mathieu Quesnels, Yves Jacques, Marie-Hélène Gendreau et Roland Lepage sont de ceux qui façonneront l’automne au théâtre Périscope.

L’automne au Périscope: la rencontre malgré tout

Geneviève Bouchard
Geneviève Bouchard
Le Soleil
Même en pandémie, même dans un contexte qui impose la distanciation physique, le Périscope mise cet automne sur la rencontre. À plus petite échelle, certes, mais sans sacrifier la chaleur et l’humanité, nous promet-on.

Ça se passera d’abord quatre spectateurs à la fois, du 22 septembre au 10 octobre, sous les bons soins d’Ubus Téâtre et de Pupulus Mordicus. Le Pommetier imaginé par Agnès Zacharie, dans une mise en scène de Martin Genest, est décrit davantage comme un «objet théâtral» que comme un spectacle. Dans l’autobus scolaire converti en théâtre par Ubus, le public sera invité à faire la connaissance d’une certaine Bérangère, une vieille dame qui partagera ses confidences.

«C’est une expérience autour de l’importance de se rencontrer à nouveau, résume la coordonnatrice artistique du Périscope, Marie-Hélène Gendreau. Agnès, quand on l’entend parler, c’est la bienveillance. C’est l’humanité dans sa douceur. Ils ont travaillé fort, ils ont tout démonté le bus. Ils ont physiquement modifié leur théâtre pour pouvoir répondre aux mesures sanitaires.»

Déjà prévue au programme avant la pandémie, la pièce Je suis mixte de Mathieu Quesnel s’installera au théâtre de la rue Crémazie du 1er au 10 octobre. Yves Jacques, Benoit Mauffette et le musicien Navet Confit partageront les planches dans cette proposition qui s’intéresse à la recherche identitaire.

«On a un désir de fidélité envers les compagnies avec lesquelles on s’était engagé, explique Marie-Hélène Gendreau. Comme c’est aussi le rôle du Périscope d’accueillir des productions extérieures à Québec, on a gardé une plage pour la compagnie Tôtoutard. Eux étaient déjà dans un objet décalé, qui a beaucoup d’humour, mais avec une profondeur de réflexion sur ce qu’on fait de notre vie, sur nos choix et ce que ç’a comme incidence pour la suite. Ça nous fera voyager entre Berlin et Drummondville. Ce n’est pas plate!»

13 ans plus tard...

Né en 2007 dans l’appartement privé de Jean-Philippe Joubert et de Julie Morel, le spectacle Les années amputées de la compagnie Nuages en pantalon revivra au Périscope du 20 au 31 octobre. Les voix de Lise Castonguay et de Roland Lepage seront à l’honneur dans ce texte signé Kevin Doyle et qui rappelle Samuel Beckett, précise Marie-Hélène Gendreau.

«C’est vraiment touchant, surtout après tout ce qu’on a vécu, ajoute la coordonnatrice artistique. Il y a comme un désir d’éternité là-dedans. Il y a une angoisse de faire les choses seul, une angoisse d’emprisonnement, aussi. Il y a beaucoup d’amour, ça passe par plein de chemins. Ça va être un beau moment, peut-être pas d’introspection, mais de quête du sens dans tout ce qu’on traverse, du temps qui passe et de combien c’est difficile d’être privé des gens qu’on aime. J’ai l’impression que ce spectacle aurait pu être écrit pendant la pandémie, tellement ça concorde.»

Du 25 au 28 novembre, le Festival du Jamais Lu célébrera son 10e anniversaire en mettant en valeur des textes inédits d’auteurs et d’autrices, dans une salle qui, distanciation physique oblige, prendra tout l’automne des allures de cabaret.

À défaut de pouvoir accueillir autant de spectacles et de spectateurs qu’à l’habitude, l’équipe du Périscope a par ailleurs choisi d'ouvrir encore plus ses lieux aux créateurs. Trois compagnies — La Grosse Affaire en collaboration avec Théâtre Astronaute, Kill ta peur et le collectif À pleins poumons — pourront ainsi profiter de résidences de création, avant de présenter le résultat de leurs efforts au public.

«Nos salles vont vraiment être rendues disponibles pour la recherche et la création, comme il va y avoir moins de représentations, confirme Marie-Hélène Gendreau. Ça nous rend fiers parce que c’est notre rôle et notre mandat et là, on va arriver à le faire.»

Détails et programmation complète au theatreperiscope.qc.ca