Nancy Bernier et Bertrand Alain

La Roche à Veillon, grange de tous les possibles

Nancy Bernier a fait du théâtre d'été presque chaque année depuis sa sortie du conservatoire, tant comme comédienne que comme metteure en scène. C'est toutefois comme productrice qu'elle se lance cette saison, en reprenant la barre du théâtre de la Roche à Veillon, une institution à Saint-Jean-Port-Joli.
Ganoué, La Fenière, Lac-Delage, Théâtre de l'île, Roche à Veillon... Lorsqu'est venu le temps de faire la liste de tous les théâtres et de toutes les pièces estivales qui font partie de son CV, Nancy Bernier s'est aperçue que la liste était pas mal longue. «J'aime ça profondément. Si je n'avais pas eu le théâtre d'été, je ne serais pas restée à Québec. C'est ce qui m'a donné le plus de travail», constate-t-elle.
La productrice, qui a créé plusieurs projets urbains d'envergure avec sa compagnie Azur Créations, était due pour un nouveau défi stimulant. Là où beaucoup de gens voient un art un peu désuet sur le déclin, elle voit un grand terrain de jeu qui n'attend qu'à être animé et investi.
«Je veux que le théâtre d'été évolue bien. J'y vois une possibilité de création et d'audace. Ça fait soixante ans que les Québécois font du théâtre dans leur grange et c'est un fait unique au monde. Je viens de la campagne et il y a quelque chose dans ce théâtre-là qui me rejoint et qui me ressemble», explique-t-elle.
Son complice Bertrand Alain, à qui elle a confié la mise en scène du premier spectacle de son mandat renchérit : «Je me souviens très bien, il y a plus de quinze ans, que Nancy m'a dit qu'un jour elle aurait son théâtre d'été. Pour elle, c'est une formule ouverte, on peut y amener des nouvelles couleurs.»
Choisir des équipes, faire des budgets, donner de l'emploi... tout cela plaît bien à Nancy Bernier. En plus, elle souhaite contribuer à renflouer le bassin de textes de comédies d'été. «Les auteurs n'auront jamais de subventions pour écrire du théâtre d'été, donc il n'y pas beaucoup de jeunes qui se commettent, même lorsqu'ils en ont envie. Je vais essayer le plus possible de faire de la création», promet-elle.
Les comédies déposées au Centre des auteurs dramatiques penchent surtout vers l'humour grinçant et la satyre. «Moi je veux de la comédie pure, du divertissement», note Nancy Bernier. Tout en intégrant d'autres formes d'art, comme la musique, mais sans pour autant faire des comédies musicales. «J'aimerais même présenter des spectacles de musique en septembre, pour allonger la saison», indique-t-elle.
Puisqu'un théâtre d'été, c'est aussi un lieu de rencontre et une manière d'animer un village, Nancy Carrier, la directrice générale de la Roche à Veillon, et la nouvelle productrice planchent justement sur une manière de rehausser l'expérience proposée à Saint-Jean Port-Joli. Le restaurant La Boustifaille et le théâtre d'été sont maintenant regroupés sous l'appellation La Roche à Veillon resto/théâtre. «On veut décorer le resto avec des images du théâtre, penser une scénographie en lien avec la pièce pour le restaurant, faire des liens», évoque Nancy Bernier. Les boissons seront également permises dans la salle cette année. «On veut que ce soit cool et agréable !»
Le menu, qui met en valeur la cuisine traditionnelle québécoise, a été revisité par le chef Stéphane Caron. Les habitués retrouveront les plats qu'ils affectionnent, mais avec un petit plus qui pourraient aussi séduire les plus aventureux. «Pendant qu'on joue, ça sent la bouffe, la tourtière, le ragoût, c'est en odorama!», note Nancy Bernier.
***
Belle Famille : des Arpents verts à La Voix
La distribution de <em>Belle famille</em> : Réjean Vallée et Sophie Dion à l'arrière, Sarah Villeneuve-Desjardins et Charles Fournier à l'avant.
À l'invitation du metteur en scène Bertrand Alain et de la productrice Nancy Bernier, l'auteure Isabelle Hubert a actualisé sa pièce Belle famille spécialement pour sa présentation à la Roche à Veillon cet été.
«J'avais mis la pièce en scène à La Fenière en 2009, raconte Bertrand Alain. Elle avait un côté campagnard, son humour reposait beaucoup là-dessus. En la relisant, je me suis dit qu'il faudrait la rendre plus contemporaine. C'est ce qu'a fait Isabelle. Les personnages ont moins l'air de sortir des Arpents verts
L'auteure a conservé l'intrigue (un tueur à gages doit éliminer la maîtresse du parrain de la mafia et se retrouve avec la mère et la soeur de celle-ci dans un chalet) et les quatre personnages principaux (le policier-mécanicien du village s'ajoute à l'équation). 
«Elle a creusé la psychologie des personnages, a changé chaque réplique, a actualisé les références. La mère [Sophie Dion] est plus hop la vie, plus dynamique, elle parle des fuck friends, de l'orientation fluide. Le personnage de Rocket Touchette [Réjean Vallée], est devenu un coq de village et elle a augmenté la romance entre eux», indique le metteur en scène.
La soeur de la femme à abattre, interprétée par Sarah Villeneuve-Desjardins, nage en pleine déprime. «Elle sort d'une audition à La Voix et les chaises ne se sont pas retournées», résume Alain. La jeune comédienne a une formation en chant classique qui lui sera bien utile puisqu'elle aura plusieurs chansons à interpréter pendant la pièce. Charles Fournier, qui interprète le jeune truand naïf, aura aussi à chanter dans une posture, disons, inusitée.
«Ce que j'apprécie beaucoup dans une comédie, c'est qu'il y ait une histoire à écouter, un suspense, pas juste des punchs, souligne Bertrand Alain. «J'aime le côté ouvert du théâtre d'été. Il faut que ça s'adresse à beaucoup de gens. Il y a un côté bon enfant qui me convient très bien.»
«Pour un acteur c'est du bonbon de jouer autant de fois [une cinquantaine plutôt qu'une vingtaine en saison régulière] une bonne pièce dans un lieu agréable, renchérit Nancy Bernier. Ça prend de l'énergie, ça donne de l'expérience, de la confiance, de la largeur, de la liberté.» Bref, ça sent le bonheur cet été à La Roche à Veillon.
-----
Vous voulez y aller?
Quoi : Belle famille
Quand : du mardi au samedi du 27 juin au 2 septembre
Où : La Roche à Veillon, Saint-Jean Port-Joli
Billet : 32 $ à 43 $
Info : 1 877 598-7409 et www.rocheaveillon.com