Télé et radio

Fini le «trash» à V

CHRONIQUE / Nouveau logo, nouvel habillage, et finie la vulgarité gratuite chez V, qui fêtera ses 10 ans l’an prochain. Depuis aujourd’hui, V devient une marque plus rassembleuse, mais conserve quand même son nom et son audace. «V a été un mauvais garnement, et maintenant, on s’assagit un peu», précise la vice-présidente contenu, Brigitte Vincent, affichant le nouveau logo, beaucoup moins stylisé que l’ancien, et maintenant orange plutôt que jaune.

C’est pour rassurer les annonceurs, qui ne voulaient plus s’associer à des titres comme Célibataires et nus, que le diffuseur a souhaité se donner cette nouvelle image. On a donc sollicité l’industrie au printemps dernier pour qu’on lui soumette de nouveaux projets audacieux, à l’image de la nouvelle vocation de l’antenne. Jeunesse, énergie et vitalité devaient émaner de ces concepts novateurs.

La nouvelle programmation commence lundi, une semaine après les autres grands réseaux. Occupation double Grèce commence toutefois le dimanche 30 septembre à 18h30, avec un tapis rouge beaucoup plus glamour que celui de l’an dernier, qui manquait résolument d’envergure, de l’aveu même de l’équipe. Jay Du Temple revient à l’animation de la quotidienne, alors que Nicolas Ouellet arrive à OD+ en direct, à MusiquePlus. Au fait, les participants d’OD seront désormais liés par un contrat d’exclusivité avec le diffuseur, même une fois la saison terminée, de sorte qu’ils devront obtenir une autorisation s’ils veulent travailler pour la concurrence. On ne veut sans doute plus voir un nom comme Sansdrick partir faire de la déco à Canal Vie.

Dans le 5 à 7, La guerre des clans reprend lundi à 17h30 avec un nouvel animateur, Jean-François Breau, un nouveau décor, mais toujours le même jeu et des spéciales vedettes. Puis, Un souper presque parfait reprend sa case de 18h avec la même formule. C’est de 19h30 à 21h qu’on observe les plus gros changements avec cinq nouvelles productions originales. Le lundi, la soirée débute avec Vendeurs de rêve, sur de jeunes courtiers immobiliers spécialisés dans les propriétés de luxe. À 20h, Isabelle Racicot anime Je suis chef, qui permettra à des cuisiniers amateurs de se mesurer à des chefs réputés. On leur imposera entre autres «l’ingrédient rebelle», qu’ils devront inclure à leurs recettes.

Dans Moment décisif, le mercredi à 19h30, des participants auront 90 secondes, le temps d’un trajet en ascenseur, pour convaincre des entrepreneurs de les engager, sous l’œil attentif de Kim Rusk et de l’ancien dragon Serge Beauchemin. Je suis très curieux de voir Ne jamais faire à la maison, le mercredi à 20h, de la même équipe que Génial! à Télé-Québec. Marie Soleil Dion et Jonathan Roberge y testeront des trucs qu’il ne faut surtout pas répéter à la maison. Qu’est-ce qui arrive quand on lance un séchoir dans une baignoire remplie d’eau? Ou qu’on dépose une boîte de conserve sur un rond de poêle? Je ne donne pas cher de la maison qu’ils occupent pour le tournage, et qui explose de partout.

Avec Bootcamp: le parcours extrême, le jeudi à 20h, on est loin des épreuves d’hébertisme au camp de vacances. Émily Bégin et Étienne Boulay soumettent les 12 duos de candidats à des défis physiques éprouvants. Curieux de voir si l’émission souffrira des comparaisons avec Ninja Warrior. Les vendredis font la loi sont de retour dès 19h, avec la dernière saison de L’arbitre, «dont on a fait le tour», croit Brigitte Vincent. On enchaîne à 20h avec l’excellent docuréalité Huissiers.

Pour donner plus de cohérence à la grille, on consacre la case de 21h aux séries américaines. Deux nouveautés proviennent de CBS: Seal Team: cœur et courage le mercredi, avec David Boreanaz et Jessica Paré, et Tous contre le crime le vendredi, avec Jeremy Piven. V a aussi acheté Les jeux fous d’Ellen, version française de Ellen’s Game of Games, le mardi à 20h, et The Amazing Race: défis autour du monde, le jeudi à 19h.

De retour à 22h, Le show de Rousseau passe de 60 à 45 minutes. On veut resserrer le concept pour lui donner plus de rythme. Sonia Cordeau n’y est plus, mais la famille Ouellet est de retour en musique. L’ouverture de lundi, toute en rap, réunit les vedettes de l’antenne. J’ai aimé au point de vouloir la réécouter en boucle.

Le dimanche à 10h, RPM, en provenance de Québec, célèbre son 20e anniversaire. On garde pour l’hiver deux nouveautés, Phil s’invite, avec Phil Roy, et Maître du chantier, avec Patrick Groulx, et de nouveaux docuréalités, qui seront dévoilés plus tard. Et oui, il y aura une septième saison de L’amour est dans le pré. Qu’arrive-t-il de Taxi payant? Après un dernier sursaut l’hiver dernier, le jeu d’Alexandre Barrette est définitivement abandonné par la chaîne, qui souhaitait ajouter plus de nouveauté à sa grille. Vous en verrez des reprises cet automne.

V, qui ne s’identifie plus comme un télédiffuseur mais comme un diffuseur de contenus, veut rejoindre le public peu importe la plateforme. On cible un public de 35 à 44 ans, davantage féminin, «parce que les femmes consomment plus que les hommes». Après avoir revampé MAX, anciennement MusiMax, Groupe V Média réfléchit actuellement à l’avenir de MusiquePlus, qui adoptera aussi une nouvelle identité dans un an. On s’en reparlera.

***

Télévision

Anthony Bourdain remporte six Emmy à titre posthume

LOS ANGELES — Le chef américain Anthony Bourdain, qui s’est suicidé en juin en France, a reçu ce week-end six Emmy à titre posthume pour son émission culinaire «Parts Unknown» sur la chaîne CNN.

L’Académie de la télévision a remis samedi et dimanche une première salve de récompenses, pour les disciplines techniques, avant la cérémonie de remise des principales catégories le 17 septembre à Los Angeles.

Bourdain, décédé à 61 ans, a obtenu les statuettes pour meilleur scénario de documentaire et meilleure série d’information. Son émission et son pendant numérique ont remporté quatre autres Emmy.

Autre grand vainqueur de cette saison: la série au succès planétaire Game of Thrones (Le trône de fer) qui s’est emparée de sept Emmy dont meilleurs costumes, effets spéciaux et musique. Elle concourt en tout dans 22 catégories, dont meilleure série dramatique, et devrait être la grande gagnante cette année.

Même score de sept statuettes pour Saturday Night Live, l’émission de sketchs satiriques la plus ancienne de la télévision américaine.

La comédie musicale de la chaîne NBC, Jesus Christ Superstar Live in Concert, est repartie avec cinq récompenses dont celle de meilleur spectacle spécial de variétés en direct.

Ce qui a permis à un trio — le chanteur John Legend et les géants du théâtre Andrew Lloyd Webber et Tim Rice — d’entrer dans le club fermé et très envié des «EGOT», c’est-à-dire les personnes ayant remporté à titre individuel au moins un Emmy (télévision), un Grammy (musique), un Oscar (cinéma) et un Tony (théâtre).

Télé et radio

Accusé de nouveaux abus sexuels, le pdg de CBS quitte la chaîne

NEW YORK — Une deuxième série d’accusations d’abus sexuels aura eu raison du pdg de CBS : la chaîne américaine a annoncé dimanche soir le départ de Leslie Moonves, nouveau trophée pour le mouvement #MeToo, après que six nouvelles femmes l’eurent accusé.

Dans un communiqué, la chaîne a annoncé le départ «avec effet immédiat», après 15 ans aux commandes, de M. Moonves, un ancien acteur de 68 ans, l’un des personnages les plus puissants de la télévision américaine.

La chaîne a également annoncé qu’elle allait donner 20 millions de dollars à une ou plusieurs associations soutenant le #MeToo et l’égalité des femmes au travail.

M. Moonves est remplacé à la tête du premier réseau américain par son adjoint, le directeur des opérations Joseph Ianniello. CBS a également annoncé le remplacement de six membres de son conseil d’administration.

Ce dirigeant était apprécié de Wall Street pour avoir fait de CBS le plus populaire des réseaux, introduisant des séries à succès comme The Big Bang Theory. Mais sa position était devenue intenable, après plusieurs jours d’intenses spéculations sur son sort.

Dimanche après-midi, plusieurs médias américains avaient annoncé son départ comme imminent, après la publication dans la matinée par le New Yorker des accusations de six nouvelles femmes à son encontre.

Ces nouvelles allégations sont plus graves que celles des six premières femmes qui l’avaient accusé en juillet, également dans le New Yorker, de les avoir touchées ou embrassées de force. Les nouveaux témoignages incluent des allégations de fellations forcées, donc de viols, et de violences physiques.

Certaines femmes ont aussi accusé M. Moonves d’avoir entravé leur carrière après qu’elles eurent repoussé ses avances.

«Accusations épouvantables» 

L’une de ces femmes, Phyllis Golden-Gottlieb, a porté plainte l’an dernier auprès de la police de Los Angeles, qui a jugé ses accusations crédibles, mais a décidé de ne pas inculper M. Moonves, car l’agression supposée était assez vieille pour tomber sous le coup de la prescription, selon Ronan Farrow, auteur de l’article du New Yorker et à la pointe des révélations du #MeToo.

M. Moonves a démenti auprès du New Yorker ces accusations, les qualifiant d’«épouvantables».

Il a assuré avoir eu des relations consenties avec trois des femmes citées par le magazine, avant son arrivée chez CBS en 1995. Elles ont mené un «effort concerté» pour «détruire mon nom, ma réputation, ma carrière», a-t-il accusé à son tour.

Outre le départ de M. Moonves, la chaîne américaine a annoncé simultanément la fin de son litige avec la famille Redstone, qui contrôle 80 % du capital. La famille voulait fusionner CBS avec Viacom, un autre groupe de médias qu’elle possède. Et elle avait assigné CBS en justice, en l’accusant de vouloir diluer ses droits de vote à quelque 20 % seulement, ce qui devait déboucher sur un procès début octobre.

Les Redstone ont «confirmé n’avoir aucun projet de proposer une fusion de CBS et Viacom et convenu qu’ils ne feraient aucune proposition de ce genre pendant au moins deux ans à compter de la date de l’accord» à l’amiable annoncé dimanche soir, a détaillé CBS dimanche soir.

Même s’il était toujours en poste, M. Moonves était sur la sellette depuis les premières accusations de juillet.

Des discussions sur son départ duraient depuis plusieurs semaines, tournant en grande partie autour de son indemnité de départ.

CBS a indiqué dimanche qu’elle ne lui paierait «aucune indemnité à ce stade». La chaîne pourrait cependant en verser une quand sera achevée l’enquête indépendante menée par un cabinet d’avocats sur les accusations d’abus sexuels. Il a été par ailleurs précisé que les 20 millions de dollars donnés aux associations seraient déduits du montant final.

Plusieurs médias américains, citant des sources proches du dossier, avaient évoqué avant dimanche un montant de quelque 100 millions de dollars.

La somme avait choqué les partisans de #MeToo et certaines de ses accusatrices. «C’est complètement dégoûtant», avait ainsi déclaré une de ses accusatrices, Jessica Pallingston, au New Yorker. «Il devrait prendre cet argent et le donner à des associations de victimes d’abus sexuels».

Le mouvement Time’s Up, relais de #MeToo dans de nombreux secteurs économiques, a dénoncé sur Twitter «une culture de complicité toxique chez CBS».

La chaîne «a l’obligation de bouger rapidement et de façon déterminée pour créer un environnement de travail sûr pour tout le monde», a-t-il ajouté.

Le maintien de Leslie Moonves chez CBS après les premières accusations constituait une exception à l’ère de #MeToo, qui a vu des dizaines d’hommes de pouvoir américains poussés vers la sortie dès les premières accusations de harcèlement ou d’abus sexuels rendues publiques, souvent en quelques heures à peine.

Télé et radio

Bill Daily, le major Healy dans «Jinny», s'éteint

LOS ANGELES — L’acteur américain Bill Daily, qui s’est fait connaître pour son rôle du Major Healy dans la série télévisée culte des années 1960 «Jinny» («I Dream of Jeannie»), est décédé à l’âge de 91 ans.

Bill Daily campait le rôle de l’astronaute Roger Healy, le grand ami et complice du Major Anthony Nelson, joué par le regretté acteur Larry Hagman.

Barbara Eden, alias Jinny, demeure la seule actrice toujours vivante de cette comédie, qui a été diffusée pendant 5 ans au réseau NBC.

Bill Daily s’est aussi signalé dans la série The Bob Newhart Show où il interprétait l’aviateur Howard Borden, dans les années 1970.

Il a également participé à de nombreux quiz télévisés américains.

Né à Des Moines, en Iowa, Bill Daily a vécu ses derniers jours à Albuquerque, au Nouveau-Mexique.