Comme pour «Le Trône de fer», la série reposera en grande partie sur les effets spéciaux, selon le producteur Frank Doelger. Ci-dessus, Dubrovnik, un des décors du «Trône de fer».

Une série à gros budget sur le désastre écologique

CANNES — Le producteur du «Trône de fer», dont la très attendue huitième et dernière saison va être diffusée à partir de dimanche, va lancer une nouvelle série-événement et à gros budget, adapté d’un roman à succès traitant de désastre écologique.

L’Américain Frank Doelger, qui a remporté cinq Emmy Awards pour la série fantastico-médiévale, a annoncé lundi, dans le cadre du MIPTV à Cannes, l’adaptation du roman Der Schwarm, qui imagine l’humanité menacée par l’apocalypse à cause de la pollution, avec les océans et ceux qui les peuplent se retournant contre les humains.

Il a profité du rendez-vous professionnel de l’industrie mondiale de la télévision pour présenter une maquette animée d’une scène-clé de sa série aux relents apocalyptique.

Comme pour Le Trône de fer, cette série reposera en grande partie sur les effets spéciaux et sera une sorte d’enquête policière scientifique, selon Doelger.

Traduit en plus de 25 langues, le livre de l’Allemand Frank Schätzing a été écrit «en 2003-2004 et malheureusement de nombreux éléments qu’il avait prédits se sont révélés exacts», a affirmé le producteur à Cannes.

Il prévoit de travailler avec Alan Taylor (à la manœuvre sur des épisodes des Sopranos ou de Boardwalk Empire) pour réaliser la moitié des huit épisodes de la série, annoncée comme la plus chère production européenne de tous les temps.