Guillaume Dumas, animateur de C’est encore mieux l’après-midi, et Claude Bernatchez, animateur de Première heure, à ICI Radio-Canada Première

Sondage Numeris radio: Radio-Canada toujours en tête

Numeris, Numeris, dis-moi qui est le premier… d’accord, un peu tout le monde. Mais oui, une station domine ce sondage Numeris printanier pour le nombre total d’auditeurs et c’est ICI Radio-­Canada Première, qui demeure en première place malgré une très légère baisse par rapport au printemps 2018 (avec 164 700 auditeurs), suivie par FM93 en hausse (156 000), Rouge FM (146 600, aussi en hausse) et CHOI Radio X (132 700, en baisse).

En fait, une des choses qui saute aux yeux en regardant le «gros chiffre» général du Numeris de jeudi, c’est que presque tout le monde accuse une certaine baisse d’auditoire par rapport au printemps dernier, sauf Rouge FM (+ 3700) et FM93 (+ 2400).

Rappelons à ce stade-ci que le Numeris du printemps ne mesure que le marché «central» (celui de la grande région de Québec), comparativement au sondage de l’automne qui analyse également le marché «total» (le rayonnement total de diffusion d’une station). Aussi, notons que nous suivons la «tradition» (que tous n’aiment pas...), et basons notre analyse avec les résultats obtenus à la même période l’an passé.

Revenons à nos micros. Pour l’émission du matin, Claude Bernatchez et son équipe (ICI Radio-Canada Première) demeurent numéro un (33 200 auditeurs en moyenne au quart d’heure), Sylvain Bouchard (en vacances en ce jour de sortie des résultats) du FM93 prend la deuxième place (23 600), et Dominic Maurais, de CHOI, se glisse en troisième position, avec une hausse appréciable de 3300 auditeurs de plus en moyenne au quart d’heure (22 000).

De son côté, Jeff Fillion domine largement la case horaire du midi, comme c’est le cas depuis son retour à CHOI. Entre 12h et 13h, où les joueurs de toutes les équipes sont sur la patinoire, c’est l’émission réseau d’ICI Radio-Canada Première (Midi Info) qui se classe seconde, suivie de Ségal le midi (FM93). Soulignons l’arrivée dans le top 5 de Joanne Boivin (qui vient tout juste de célébrer 40 ans de carrière) de M FM avec ses Hits du midi, précédée par La Playlist de WKND.

Et au retour (entre 15h et 18h), Denis Gravel de CHOI reste bien installé dans le fauteuil du meneur. À son premier sondage printanier, Guillaume Dumas (ICI Radio-Canada Première) est bon deuxième, suivi de l’émission Les Retours de WKND. 

Oui, on aimerait vous parler du classement de TOUTES les émissions, des matinées, de la fin de semaine, etc., mais ce ne sera pas possible, et vous seriez vite saoulé de tous ces chiffres, avouez.

Des dirigeants contents

Inutile de dire que la bonne humeur régnait à M FM, jeudi, à la suite des bons résultats obtenus par l’antenne. Reconnaissant la baisse généralisée d’auditeurs (- 6400), le directeur de la programmation et aussi animateur, Bernard Laberge, était tout sourire, notamment d’avoir «dépassé Énergie» dans le classement général, mais aussi, des bons chiffres obtenus par Joanne Boivin dans sa nouvelle case horaire depuis février (8h30 à 13h, en semaine). «Elle obtient une hausse générale d’écoute de 15 %. On est vraiment contents de voir un tel impact en si peu de temps.»

Du côté d’Énergie, on aurait pu penser que l’esprit aurait été plus chagrin. On a constaté tout le contraire en parlant à Daniel Tremblay, dg d’Énergie et Rouge FM. «Oui, on est vraiment contents, surtout pour Énergie!» s’est exclamé tout de go M. Tremblay. Ah bon? «Certainement! Chez les adultes 25-54 ans, notre cible, nous avons les meilleurs résultats à Québec! Énergie fait un bond incroyable, Dupont monte le matin. On a fait le pari du talk, il y a quatre ans, et on commence à en récolter les fruits.» Quant à Rouge FM, «l’antenne qui parle aux femmes», tout est stable et au beau fixe.

«On est heureux, on est fiers, on est contents!» a lancé Véronique Lessard, directrice de Radio-Canada Québec, lorsqu’appelée à commenter les résultats livrés par Numeris. Rappelant que Claude Bernatchez était premier le matin depuis six sondages consécutifs, Mme Lessard en a profité pour souligner le succès de Guillaume Dumas («un gars en qui les gens se reconnaissent»), dont c’était seulement le deuxième bulletin comme pilote du retour à la maison.

Rapidement, on vous dit que Pierre Martineau, directeur des programmes du FM93, était aussi un homme de fort bonne humeur, jeudi, tant en raison des résultats généraux de la station, de ceux de Sylvain Bouchard le matin, et même, de la performance d’Éric Duhaime au retour, qui se contente de la cinquième place, derrière deux stations musicales. «Oui, je suis satisfait. C’est long, changer des habitudes d’écoute, et le show d’Éric progresse, c’est pas comme si ça stagnait», relativise M. Martineau.

Les cas BLVD et POP

Terminons ce survol en parlant des deux antennes de fin de peloton, BLVD et POP 100,9. On aurait bien aimé parler avec Nicolas ou Jean-François Leclerc, propriétaires de Leclerc Communication, au sujet de l’avenir de BLVD. C’est tout de même parce que le CRTC les empêchait de garder BLVD, que l’achat de CHOI par les Leclerc a achoppé. Mais ces messieurs n’avaient pas de commentaires à faire à ce sujet, jeudi, le directeur des programmes de l’antenne, Claude-Éric Girard, réitérant pour sa part sa «pleine confiance» en son équipe, dont Nathalie Normandeau le midi.

Quant à POP 100,9, petite sœur (mal-aimée?) de Radio X, on aurait aussi voulu en discuter, mais le directeur général Philippe Lefebvre ne nous a pas rappelé jeudi, malgré nos nombreux messages. 

Les résultats de ce sondage ont été recueillis par Numeris entre le 4 mars et le 28 avril 2019, auprès d’auditeurs qui ont accepté de remplir des cahiers d’écoute. Mentionnons à nouveau que l’exercice printanier ne mesure que le marché central de la grande région de Québec, contrairement à l’automne, qui analyse également le rayonnement total d’une station.

+

Les résultats de ce sondage ont été recueillis par Numeris entre le 4 mars et le 28 avril 2019, auprès d’auditeurs qui ont accepté de remplir des cahiers d’écoute. Mentionnons à nouveau que l’exercice printanier ne mesure que le marché central de la grande région de Québec, contrairement à l’automne, qui analyse également le rayonnement total d’une station.

***

Toutes les données présentées dans ces quatre tableaux sont tirées du sondage printanier réalisé par Numeris. Les chiffres détaillés ont cependant été gracieusement fournis par Bambou Communication Marketing.