L'équipe du FM93 a célébré sur Twitter

Sondage Numeris: FM93 première de classe

Remise de bulletin jeudi dans le monde de la radio, avec la sortie des résultats du sondage Numeris tenu l'hiver dernier. La station qui domine (et largement) la classe cette saison est le FM93, avec 183 100 auditeurs, suivie par ICI Radio-Canada Première (154 600), qui dépasse assez facilement CHOI Radio X, qui rallie 140 700 fidèles, un score quelque peu décevant pour une station habituée à être en tête de peloton.
Il faut cependant savoir que traditionnellement, CHOI obtient toujours de meilleurs résultats dans le marché total (le rayonnement total de diffusion d'une station) que dans le marché central. Cette tendance se confirme encore une fois avec les résultats de ce sondage.
À ce stade-ci, une précision est de mise. Pour analyser ce sondage Numeris printanier (qui ne mesure que le marché «central», celui de la grande région de Québec), nous ferons une entorse à notre façon habituelle de fonctionner, qui consiste à comparer les résultats d'une période donnée avec ceux de la même période l'année d'avant. Car le portrait de la radio de la capitale s'est radicalement transformé l'automne dernier (Jeff Fillion rentrant à CHOI, André Arthur s'installant à BLVD, etc.), et cela nous incite à ajuster nos comparaisons. Certains nous le reprocheront peut-être... mais nous assumons notre choix.
L'apparente déception
Lorsque Le Soleil a parlé au directeur général de CHOI Radio X pour obtenir son opinion sur ce sondage, nous lui avons demandé d'emblée s'il ne trouvait pas les chiffres obtenus «un peu décevants». «Au point de vue business, CHOI a un des meilleurs sondages qu'elle a jamais eus!» a au contraire rétorqué du tac au tac Philippe Lefebvre, aucunement déçu. Le dg admet qu'au niveau «de la perception», les résultats généraux (à la baisse) de CHOI peuvent sembler décevants, mais il assure que lorsqu'il décortique le coup de sonde de Numeris, la station est numéro 1 dans les parts de marché chez les 25-54 ans, LA catégorie d'auditeurs qui fait «sonner la caisse», dit-il.
M. Lefebvre est également le directeur général d'une antenne qui faisait cette saison son premier tour de piste, POP 100,9, la nouvelle identité de la fréquence appelée auparavant ROCK 100,9 (ou Radio X2, dans le langage populaire). Même s'il est difficile de conclure grand-chose du premier bulletin de POP (entrée en ondes le 13 février, alors que le sondage débutait le 27 février...), Philippe Lefebvre s'estime très satisfait des premiers résultats, ajoutant que POP a atteint en 3 mois le même niveau que ROCK 100,9 en 5 ans.
Du côté de la station numéro 1, évidemment, la bonne humeur était au rendez-vous. «J'étais convaincu que ça allait bien aller, car il n'y a pas de faiblesse dans cette grille-là!» a lancé, heureux, Pierre Martineau, dg du FM93. Même satisfaction chez l'autre propriété de COGECO à Québec, M FM, qui continue à rallier de plus en plus d'auditeurs. «On n'est plus la petite soeur oubliée du 93», se réjouit l'animateur Bernard Laberge, aussi directeur des programmes.
Le facteur Arthur
Bonnes nouvelles également pour BLVD, qui s'installe en première position le midi, grâce à un vieux routier qui n'a plus besoin de présentation, André Arthur. «C'est un performer incroyable... qui n'aime pas être numéro 2», lance Dan Caron, directeur des programmes de BLVD, par ailleurs très content de tous les résultats obtenus par l'antenne, notamment par Stéphane Gasse (émission du matin), un «coureur de fond qui continue à progresser».
Dans le retour à la maison, Nathalie Normandeau réussit pour sa part à se glisser parmi les cinq émissions les plus populaires en fin d'après-midi. Le moment où elle est la plus écoutée? Lors de son segment avec... André Arthur.
Pour le reste, comme l'automne dernier, c'est Claude Bernatchez (ICI Radio-Canada Première) qui remporte la palme de l'animateur le plus écouté le matin. Il transfère ce titre à Gilles Parent (FM93) pour la case horaire du retour à la maison.
Enfin, vous comprenez que nous ne pouvons pas vous parler de toutes les émissions de tous les jours, mais nous terminerons avec un petit coup d'oeil sur une case horaire qui attire de plus en plus l'attention, la matinée en semaine (appelée mid-morning dans le jargon radiophonique). Au moment où tous les joueurs sont sur la patinoire (disons entre 10h et 11h), c'est Doc Mailloux et Josey Arsenault (FM93) qui sont toujours premiers, avec 22 800 auditeurs au quart d'heure. L'ex-maire de Huntingdon, Stéphane Gendron (Énergie), est en cinquième place (13 700), et l'autre «vedette» de cette case horaire, Sophie Durocher, nouvellement arrivée (disons-le) à l'antenne de BLVD, doit se contenter de la 9e position (sur 10), avec 6700 auditeurs au quart d'heure.
Les résultats de ce sondage ont été recueillis par Numeris entre le 27 février et le 23 avril 2017, auprès d'auditeurs qui ont accepté de remplir des cahiers d'écoute. Mentionnons à nouveau que l'exercice printanier ne mesure que le marché central de la grande région de Québec, contrairement à l'automne, qui analyse également le rayonnement total d'une station.