Samuel L. Jackson, à droite, a remonté à ses racines africaines et relate la tragédie des navires qui ont coulé pendant la traite des esclaves entre l’Afrique et l’Amérique.
Samuel L. Jackson, à droite, a remonté à ses racines africaines et relate la tragédie des navires qui ont coulé pendant la traite des esclaves entre l’Afrique et l’Amérique.

Samuel L. Jackson anime une série sur les millions d’esclaves morts en mer

Victoria Ahearn
La Presse Canadienne
TORONTO — La COVID-19 et d’autres obstacles ont entravé la production de la télésérie documentaire Enslaved, qui suit l’acteur Samuel L. Jackson alors qu’il remonte à ses racines africaines et relate la tragédie des navires qui ont coulé pendant la traite des esclaves entre l’Afrique et l’Amérique.

Mais comme le dit le réalisateur canado-israélien Simcha Jacobovici, le moment choisi pour sa première diffusion, dimanche, à la CBC et sur son service de diffusion en continu Gem, «ne pouvait pas mieux tomber».

«Après la tragédie de George Floyd (aux États-Unis), je pense qu’il n’y a pas d’autre problème plus pressant dans le monde en ce moment que la question identitaire et les relations entre Noirs et Blancs — à part bien sûr la COVID-19», a déclaré M. Jacobovici dans une récente entrevue téléphonique.

Le réalisateur a été choqué d’apprendre que sur les 12 millions d’Africains victimes de la traite d’esclaves pendant environ 400 ans, au moins deux millions sont morts en mer. «En tant que fils de survivants de l’Holocauste, je prends très au sérieux les mots “plus jamais”», a déclaré le scénariste-réalisateur-producteur, né en Israël et ayant vécu à Montréal et à Toronto.

Jacobovici et Jackson sont également les producteurs exécutifs de ce projet canado-britannique en six épisodes, qui voit une équipe de plongeurs examiner des épaves de navires qui étaient en grande partie inexplorés jusqu’ici, au large de trois continents.

Samuel L. Jackson, qui a étudié la biologie marine avant de devenir acteur, suit l’équipe dans ce qu’une personne de la série appelle «un cimetière et une scène de crime». L’acteur se rend également au Gabon, sur la côte ouest de l’Afrique, pour renouer avec ses racines dans la tribu Benga. Dans une entrevue, il a admis qu’il ressentait «les remords du survivant».

Le premier épisode d’Enslaved est diffusé dimanche à 21 h, sur les ondes de CBC.