Rosalie Vaillancourt sur le plateau de Conseils de famille

Rosalie Vaillancourt: pas de pitié pour les tabous

Rosalie Vaillancourt est connue à la fois des téléspectateurs qui suivent «Conseils de famille», et de ceux qui regardent «Info, sexe et mensonges». Les amateurs d’humour un peu champ gauche l’ont aussi vu trois fois au Zoofest et sur le Web, où elle s’est fait connaître avec sa websérie Virginie, et plus de 78 280 personnes la suivent sur Facebook.

L’humoriste de 25 ans vient tout juste de signer (dans la partie tropicale du Biodôme, à sa demande) son contrat pour son premier spectacle solo, prévu pour l’automne 2018. D’ici là, on pourra la voir dans la série documentaire Les 5 prochains, qui suit 5 humoristes de la relève dans leur quête de succès, ce printemps à ICI ARTV.

Au fil des trois, bientôt quatre, saisons de Conseils de famille, on l’a vue évoluer sous les traits d’Alexandra Blondin, «la méchante pompom girl à laquelle on s’attache parce qu’on voit ses défauts et pour son côté un peu fofolle», note la comédienne.

Le compte Instagram d’Alexandra, très soucieuse du regard des autres, est alimenté par Rosalie, qui peut ainsi donner vie à son personnage au-delà du plateau. «Ça faisait déjà un an et demi que je la jouais, donc je la connaissais bien, mais écrire pour elle, c’est différent. C’est une autre manière de penser et ensuite, j’ai davantage envie de la jouer», constate-t-elle. Elle s’amuse à mettre des hastags trop nombreux, des égoportraits flous, des commentaires trop longs… en se moquant au passage des «influenceurs» trop narcissiques.

Si elle utilise les réseaux sociaux elle-même en tant que comédienne et humoriste, «jamais je ne prendrai de selfie à moins d’avoir une blague à faire!» note-t-elle. De la télé, elle aime surtout le travail d’équipe, au point qu’elle essaie de retrouver la même synergie pour ses projets de stand-up. «Je crois toujours que les autres peuvent m’apporter quelque chose. Toute seule, je me tape sur les nerfs, je pense», explique-t-elle.

En humour, elle aborde les sujets les plus divers, de son amour pour les audioguides, à son passage dans un centre de toxicomanie pour gérer sa prise de Ritalin. «Le souci de performance de la société m’a fait me médicamenter à outrance», raconte la jeune femme, qui ne pourra jamais se passer totalement du médicament. «Dès que j’ai un spectacle d’humour, je n’en prends pas. Mais si j’ai à écrire ou à apprendre des textes, il m’en faut. Je deviens Hermione Granger, alors qu’au naturel, je suis plutôt Dobby», illustre-t-elle.

Après six ou sept heures de rédaction studieuse, elle peut se lancer avec une confiance débridée sur le plateau avec Marc Labrèche, son idole avouée. «J’adore faire ça, plonger dans l’absurde, c’est parfait pour moi.»

Conseils de famille est diffusé du lundi au mercredi à 18h30 à Télé-Québec, et Info, sexe et mensonges le vendredi à 21h à ARTV, et le samedi à 22h30 à ICI Radio-Canada télé.