Après avoir appris qu'elle perdait l'emploi qu'elle occupait depuis quatre ans à la station ROCK 100.9, l'ex-V.J. de MusiquePlus Isabelle Desjardins n'a pas manqué d'écorcher Mario Cecchini, pdg de RNC Média.

ROCK 100.9 prend le virage musique pop

La dernière station consacrée au rock à Québec, ROCK 100.9, prendra le virage pop des années 70, 80 et 90 dès le 30 janvier et deviendra POP 100.9. Six animateurs tombent du même coup, victimes du changement d'orientation musicale de la station soeur de CHOI 98.1.
Philippe Lefebvre, directeur général, a affirmé au Soleil que la décision n'avait pas été prise uniquement en raison des derniers sondages Numéris, qui plaçaient la station au neuvième rang dans le marché central et le marché élargi avec respectivement 61 900 et 96 700 auditeurs à l'automne.
«Nous étions en réflexion depuis un bon bout de temps. Depuis quatre ou cinq ans, on essayait de voir de quelle façon on ferait évoluer la production. On ne voulait pas faire de cette station une station de tête et on avait quand même 8,4 parts de marché dans les 25 à 54 ans, ce qui est mieux qu'ailleurs. Cependant, le problème d'une station rock, c'est que, de par son profil, elle reste une station marginale», a expliqué au Soleil Philippe Lefebvre, directeur général.
«Nous avons regardé plein de formats, mais depuis l'été dernier, on constatait que le format oldies qui avait fait les belles années de CFOM était un peu délaissé. M FM s'est beaucoup rajeuni et c'est presque devenu du top 40. Énergie avait essayé un peu le rock, mais est redevenue top 40 et BLVD est aussi dans le créneau top 40. WKND et Rouge FM ressemblent aussi de plus en plus à Énergie», analyse M. Lefebvre.
Ce dernier indique que POP 100.9 souhaite occuper ce créneau qu'il considère avoir été laissé libre par M FM en optant pour un format «souvenirs garantis». «CFOM le faisait avec une attitude plus vieillotte et nous voulons le faire avec une image plus trendy. Nous avons le gars pour ça en Sébastien Lavoie, qui a travaillé à la programmation à CFOM, CKOI et Rouge FM. De plus, avec CHOI qui est plus masculin, POP 100.9 devient plus féminin et complète bien l'offre pour nos clients.» Sans dévoiler la nouvelle grille horaire, Philippe Lefebvre ajoute que celle-ci est maintenant complétée à 90 % et que les nouvelles têtes d'affiche de la station sont embauchées sans les annoncer officiellement.
Des victimes
Malheureusement, la majeure partie de l'équipe de ROCK 100.9 se retrouve au chômage. C'est le cas pour l'ex-V.J. de MusiquePlus Isabelle Desjardins, Mathieu Marcotte, Catherine-Emmanuelle Laliberté, Léonie Bernard-Abel, Joanie Hamel et Stéphane Papillon.
«Certains avaient une image plus abrasive en termes de pitch et de look et, bien honnêtement, il y en a qui ne se sentaient pas nécessairement à l'aise avec le nouveau format», explique Philippe Lefebvre. Parmi ceux qui restent, Bruno Lachance, directeur des programmes, et Marie-Josée Longval, une ancienne de Rouge FM qui pourrait bien hériter de l'émission du matin. Vincent Cauchon et Yannick Tremblay, qui travaillent surtout à CHOI, continueront à collaborer à POP 100.9. Quant à Dany «Babu» Bernier, un autre ancien de MusiquePlus, Philippe Lefebvre a dit être en discussion avec lui.
«Il voulait éliminer ROCK 100.9»
Même si elle estime être «zen» après avoir appris qu'elle perdait l'emploi qu'elle occupait depuis quatre ans à la station ROCK 100.9, l'ex-V.J. de MusiquePlus Isabelle Desjardins n'a pas manqué d'écorcher Mario Cecchini, pdg de RNC Média qui est propriétaire de la station et de CHOI 98.1, à la suite de l'annonce du changement de vocation.
«Ce n'est pas l'idéal de travailler quand ton boss ne croit pas à ta recette! Quand M. Cecchini est arrivé en mai, notre première impression a été qu'il voulait éliminer ROCK 100.9. Quand il a remplacé M. Brière [Raynald], on savait qu'il n'était pas en amour avec notre station, mais on a quand même travaillé de notre mieux pour ne pas lui donner raison! Il aura eu le dernier mot...» a affirmé celle qui était en ondes du lundi au vendredi, de 10h à midi et de 13h à 16h.
Comme ses collègues, elle affirme néanmoins avoir été prise par surprise par la décision annoncée mardi. «On ne sentait pas que ça s'en allait vers ça, car les sondages d'automne étaient positifs : on avait avancé, on ne reculait pas. Je trouve ça super triste, mais il y a tellement de talent dans cette station-là que c'est certain qu'ils vont se replacer ailleurs», poursuit Isabelle Desjardins, qui devait commencer un congé de maternité au mois de mai.
Malgré tout, celle qui avait aussi animé l'émission de plein air L'aventure grandeur nature à RDS ne s'en fait pas trop pour l'avenir. «Je suis une fille assez zen dans la vie et je n'ai pas peur des nouveaux défis. Il y a des choses pires que ça. Par exemple, j'ai une amie qui a perdu son petit frère récemment. Ici, personne n'est mort et tout le monde est en santé», conclut-elle.