Marina Orsini et Patrick Lagacé coaniment l'émission «Deuxième chance».

Où est le «bon Samaritain» de la 55?

Qui est donc ce mystérieux «Robert» qui a sauvé la vie d’un jeune homme de Stanstead, le long de l’autoroute 55, après que ce dernier eut été éjecté de sa voiture lors d’une embardée survenue au petit matin, le 9 juillet 1988?

C’est l’appel à tous que lance le journaliste et animateur Patrick Lagacé en prévision de la troisième saison de la populaire émission Deuxième chance, qui sera diffusée l’an prochain sur ICI Radio-Canada.

L’équipe de l’émission a en effet reçu une demande d’un homme qui cherche à revoir et à remercier le bon Samaritain qui l’a sauvé d’une mort presque certaine, il y a de cela exactement 30 ans…

«C’est ce que j’appelle une histoire typiquement Deuxième chance, explique Patrick Lagacé, qui enquête et coanime l’émission avec Marina Orsini. C’est une histoire qui demande carrément de trouver une aiguille dans une botte de foin, mais qui peut donner lieu à de beaux moments si on réussit à trouver le bon Samaritain en question», ajoute le chroniqueur de La Presse+.

L’histoire sur laquelle enquêtent Lagacé et l’équipe de Deuxième chance est survenue le 9 juillet 1988. Cette nuit-là, vers 4h du matin, un jeune homme âgé de 16 ans s’endort au volant du véhicule de son père alors qu’il rentre chez lui, à Stanstead, en passant par l’autoroute 55. 

Peu avant la sortie pour Stanstead, à quelques kilomètres de la frontière canado-américaine, le jeune conducteur s’endort au volant. Son véhicule fait une embardée au cours de laquelle le jeune homme est éjecté.

Gravement blessé, il est incapable de rejoindre l’autoroute pour obtenir de l’aide. Pendant près de six heures, il restera immobilisé dans le fossé près du véhicule accidenté. 

Or, vers 9h30, un couple qui se dirigeait vers la frontière américaine tombe en panne non loin du lieu de l’accident. Le couple se met alors à marcher en bordure de l’autoroute dans l’espoir de trouver un garage quand, tout à coup, il aperçoit une voiture dans le fossé. Et, non loin du véhicule, le jeune conducteur étendu sur le sol…

Pendant que sa compagne court chercher du secours, l’homme en profite pour prodiguer les premiers soins à l’adolescent jusqu’à l’arrivée des ambulanciers. 

Trente ans plus tard, l’adolescent aujourd’hui âgé de 46 ans est convaincu de devoir sa survie à l’intervention du couple et de l’homme en particulier, explique Patrick Lagacé.

«On ne sait pas grand-chose de l’homme en question, poursuit Patrick Lagacé. On pense qu’il s’appellerait Robert, que lui et sa conjointe habitaient en Colombie-Britannique et qu’ils s’en allaient à un mariage aux États-Unis lorsqu’ils ont pris l’autoroute 55, ce matin-là. On pense que l’homme était ambulancier et que sa conjointe était infirmière. Ce qu’on sait aussi, c’est que les deux parlaient français.»

Comme tous les autres membres de l’équipe de Deuxième chance, Patrick Lagacé espère que l’appel à tous permettra à la victime et à son «sauveur» de refaire connaissance, 30 ans après cette sortie de route dont le dénouement aurait pu être beaucoup plus tragique.

«C’est quand même une histoire incroyable, souligne Lagacé en pensant aux circonstances qui ont mené au sauvetage du jeune conducteur. Pensez-y. N’eut été de la panne qui a obligé le couple à descendre de son véhicule et à marcher le long de l’autoroute, Dieu sait ce qui serait arrivé au jeune homme, puisque son véhicule n’était pas visible de l’autoroute et que cela faisait six heures qu’il était dans le fossé...» 

Toute information permettant de retrouver ce bon Samaritain peut être transmise à l’émission par la page Facebook de l’émission ou encore par courriel à l'adresse deuxiemechance@radio-canada.ca