Michel Charette joue Ovide Ruisselet dans Les pays d'en-haut.

Michel Charette: des Pays d'en-haut au District 31

Après 25 ans de métier qui l'ont mené de Radio Enfer à 30 vies en passant par Les Boys et Ladies Night, Michel Charette s'est démarqué cette année dans deux séries dramatiques très appréciées des téléspectateurs.
Il vient de terminer les tournages de District 31, où il joue l'enquêteur Bruno Gagné, et profite de quelques semaines de repos avant de remettre les habits d'Ovide Ruisselet pour le tournage de 3esaison des Pays d'en-haut, en avril.
Si la tendance «30 vies» se maintient dans District 31 - c'est à dire que les personnages satellites reviennent de saison en saison même si les têtes d'affiche changent - il reprendra le rythme soutenu des tournages de la quotidienne en juin.
S'il a surtout joué dans des comédies au début de sa carrière, le comédien ne s'est pas cantonné dans un seul type de rôle. Il est reconnaissant envers Fabienne Larouche de lui avoir confié le rôle du travailleur social Éric Pothier dans 30 vies. «C'était vraiment intéressant de montrer comment une personne peut se reconstruire, alors qu'on voit si souvent des dégringolades», note-t-il.
Le comédien a également dû jouer un personnage en reconstruction dans District 31. L'enquêteur distant et un peu bourru a fini par confier au cours de la saison qu'il avait perdu sa femme et ses deux enfants dans l'explosion de son chalet.
«Donc ça fait sept ans qu'il survit. Je ne sais pas si on peut se remettre totalement d'un drame comme ça. Je me dis qu'il doit y avoir un mince espoir de retrouver un semblant de bonheur, sinon, il ne continuerait pas», explique le comédien. Il s'est inspiré d'une entrevue avec un commentateur sportif de Rimouski qui a perdu sa mère, sa femme et sa fille dans un accident pour tenter de mieux comprendre comment on guérit d'un tel drame.
Le nouveu Père Ovide
Michel Charette ne croyait pas que le personnage du Père Ovide, «le suiveux de Séraphin» aux multiples professions, allait se développer autant lorsqu'il s'est fait offrir le rôle. «Il est toujours entre deux eaux. Quand Séraphin fait semblant de l'étrangler, tu y crois, avant de découvrir que c'était tout arrangé. Comment un gars peut embarquer dans une game comme ça sans avoir un peu de fierté? Y'é mou, c'est une mauviette, il se range où le pouvoir est», souligne le comédien, qui prend visiblement plaisir à incarner le personnage.
Il aime le côté crasse et rude de la nouvelle mouture, tout comme le jeu de Vincent Leclerc, qui a apporté une belle complexité au personnage de Séraphin. «On se laisse prendre, on connaît l'histoire, on sait qu'il va rester croche, mais on se demande s'il ne pourrait pas virer du bon bord.»
Les pays d'en-haut et District 31 sont disponibles en rattrapage sur Tou.tv.