Maxime Bernier croit que les fonds alloués à la télévision publique ne doivent pas servir à «compétitionner» de façon inéquitable avec les diffuseurs privés.

Maxime Bernier n'ira pas à Tout le monde en parle

Malgré l'invitation qu'il a reçue, le candidat à la chefferie du Parti conservateur Maxime Bernier n'ira pas à l'émission Tout le monde en parle de Radio-Canada, une émission qui n'a pas sa place chez un diffuseur public, selon le député de Beauce.
Maxime Bernier, qui «recentrerait» le rôle de la société d'État s'il était au pouvoir, a eu des échanges musclés sur le réseau Twitter ces derniers jours avec l'animateur Guy A. Lepage. Ce dernier a même traité le député de «zouf».
En entrevue à La Presse canadienne, M. Bernier estime que Guy A. Lepage a manqué de professionnalisme en l'insultant de la sorte.
Il répète que Radio-Canada ne devrait pas offrir d'émissions de variétés, comme Tout le monde en parle, de sport ou de cuisine, mais plutôt ce concentrer sur les «informations publiques».
Il dit avoir reçu de nombreux appuis dans sa croisade, même «d'anciens journalistes de Radio-Canada».
Maxime Bernier croit que les fonds alloués à la télévision publique ne doivent pas servir à «compétitionner» de façon inéquitable avec les diffuseurs privés.
Pour ce qui est de sa présence éventuelle à Tout le monde en parle, le député conservateur déclare:«J'ai été invité 5 ou 6 fois, et j'ai toujours refusé...je ne change pas d'idée».