Eric McCormack (Will Truman) et Debra Messing (Grace Adler) dans Will & Grace

Les séries américaines présentent plus de personnages LGBTQ

LOS ANGELES — Les séries télévisées américaines incluent de plus en plus de personnages issus de la communauté LGBTQ, mais il reste maintenant à leur donner des histoires plus riches et plus complexes, selon le groupe militant GLAAD.

La présence de la communauté LGBTQ est en hausse cette saison, chez les diffuseurs et les plateformes numériques, selon l’étude annuelle Where We Are on TV, publiée jeudi.

Parmi les émissions contribuant au changement, on note le retour de Will & Grace à NBC et la série The Deuce à HBO.

Des 901 personnages réguliers des séries non câblées de la saison 2017-2018, 6,4 % sont identifiés comme étant gais, lesbiennes, bisexuels, transgenres ou queer.

Il s’agit du plus haut pourcentage enregistré dans cette étude, qui en est à sa 22e année. L’ancien record, datant de l’an dernier, était de 4,8 %. Les chiffres sont également en hausse dans les séries câblées et sur les plateformes numériques, mais l’étude a répertorié moins de personnages LGBTQ issus des minorités sur les plateformes numériques et dans les séries non câblées.

Pour la première fois, GLAAD a compté le nombre de personnages «non binaires», soit ceux qui ne s’identifient pas strictement comme hommes ou femmes. L’étude a trouvé quatre personnages du genre sur toutes les plateformes télévisuelles, incluant celui de Taylor Mason, interprété par Asia Kate Dillon, dans Billions.

L’étude s’est aussi penchée sur la façon dont les femmes sont présentées à la télévision et a décelé des lacunes.

Bien que les femmes forment 51 % de la population des États-Unis, elles ne comptent que pour 43 % des personnages réguliers sur les chaînes non câblées, une baisse de 1 %comparativement à la saison dernière, selon GLAAD.