Benoît Girard, en 2001, lors de sa victoire au Gala des Masques dans la catégorie Interprétation masculine dans un rôle de soutien pour la pièce La Cerisaie.

Le comédien Benoît Girard meurt à 85 ans

Bien triste d'apprendre le décès de Benoît Girard, à l'âge de 85 ans. Le comédien, qui souffrait d'emphysème, s'est blessé gravement après avoir fait une malheureuse chute.
Un être attachant, plutôt effacé, mais qui aura su durer plus de 60 années dans le paysage théâtral et télévisuel. Dès les premières années de la télévision, on voit le jeune premier dans Le survenant et Marie-Didace à Radio-Canada.
Il ne quittera jamais vraiment l'écran, cumulant les rôles dans une multitude de téléthéâtres et dans une quarantaine de séries, dont Septième Nord, Grujot et Délicat, Les Berger, Symphorien, Peau de banane, Monsieur le ministre, Lance et compte et Providence, jusqu'à son dernier en 2012, dans la série Les rescapés. Mais l'un de ses personnages les plus mémorables demeure celui du propriétaire de l'hôtel, Armand Lebeau, dans le téléroman Le retour à TVA, à la fin des années 90. Au cinéma, on l'a vu entre autres dans le film Parlez-nous d'amour, et plus récemment dans le film Félix et Meira en 2014.
Né à Montréal et diplômé du Conservatoire Lassalle et du Conservatoire d'art dramatique, il a fait ses débuts sur scène dans La nuit des rois de Shakespeare en 1956, au Théâtre-Club. Par la suite, il jouera plus d'une centaine de rôles au théâtre, dont un très grand nombre chez Duceppe et au Rideau vert. Il sera notamment de la création de plusieurs pièces de Marcel Dubé.
Considéré à une époque comme un sex-symbol, il avait été nommé au Gala du plus bel homme du Canada, organisé par Lise Payette. En plus de jouer sur scène, Benoît Girard a traduit et adapté de nombreuses pièces, notamment de l'Américain Neil Simon et du Britannique Ray Cooney.
Il était l'époux de la comédienne Monique Joly, décédée il y a deux ans.