L'agent de développement de Forestville, Marc Pigeon, et la mairesse Micheline Anctil devant le site de la baie Verte, où sera tournée cet été une série d'ampleur hollywoodienne.

La vérité sur l'affaire Harry Quebert tournée à Forestville cet été

La série d'ampleur hollywoodienne de 10 épisodes qui sera tournée à Forestville cet été sera inspirée du roman La vérité sur l'affaire Harry Quebert, best-seller de Joël Dicker, et le réalisateur en serait Jean-Jacques Annaud, a appris Le Soleil.
Ce thriller de l'auteur suisse, sacré Grand prix du roman de l'Académie française et prix Goncourt des lycéens en 2012, s'attarde au parcours d'un jeune écrivain qui tente de disculper son ami et ancien professeur d'université, accusé d'un meurtre commis 33 ans plus tôt dans une petite ville côtière du New Hampshire.
Jean-Jacques Annaud, si c'est bien lui qui devait diriger cette série, n'est évidemment pas un inconnu dans le monde du cinéma, autant en Europe que de ce côté-ci de l'Atlantique. Il a entre autres réalisé La guerre du feu, Le Nom de la rose, Sept ans au Tibet et Stalingrad, parmi ses films les plus connus.
C'est la plage de la baie Verte qui a fait pencher la balance du côté de Forestville, avaient dévoilé la semaine dernière la mairesse, Micheline Anctil, et l'agent de développement économique et touristique de la municipalité, Marc Pigeon, lors de l'annonce de ce tournage.
Ils se gardaient bien toutefois de révéler quoi que ce soit quant aux détails de ce tournage, qui s'étendra sur quatre mois et qui devrait rapporter autour de 1 million $ en retombées économiques pour la communauté de 3100 habitants.
Avant d'arrêter leur choix sur Forestville, les gens chargés du repérage auprès du ou des producteurs de la série avaient également visité de nombreuses plages du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie et du nord-est des États-Unis.
La vérité sur l'affaire Harry Quebert aurait pu être racontée en film plutôt qu'en série. En 2014, la rumeur laissait croire que les droits cinématographiques du roman, vendu à des millions d'exemplaires dans le monde, avaient été acquis par Warner Brothers et que le film serait réalisé par Ron Howard (Apollo 13, Da Vinci Code, Inferno). La chose ne s'est toutefois pas matérialisée.
Dans des entrevues subséquentes, Joël Dicker n'a pas caché son ambition de voir son oeuvre adaptée par Hollywood et imaginait même l'acteur américain Ryan Gosling dans le rôle de Marcus Goldman, personnage qui se retrouve dans plusieurs romans de l'auteur et qui est le principal protagoniste de La vérité sur l'affaire Harry Quebert.