Ruby Rose incarne Batwoman dans la série diffusée par CW.

La communauté LGBTQ plus présente que jamais à l'écran

LOS ANGELES — Les séries télévisées Pose et Batwoman sont parmi les émissions qui contribuent à la croissance de la présence au petit écran des communautés lesbienne, gaie, bisexuelle, trans, queer et de l’inclusion des genres, selon une nouvelle étude du groupe militant Gay & Lesbian Alliance Against Defamation (GLAAD).

Le pourcentage de personnages LGBTQ régulièrement vus à la télévision aux heures de grande écoute cette saison a atteint un sommet sans précédent de 10,2%, soit 90 sur un total de 879 personnages, selon l’étude publiée jeudi. Ces données fracassent le record de l’année dernière de 8,8% et permettent d’atteindre l’objectif de 10% que GLAAD s’était fixé pour les réseaux de télévision d’ici 2020.

«L’an dernier, GLAAD a demandé à l’industrie de la télévision d’augmenter la présence LGBTQ à l’écran et de refléter plus fidèlement le monde dans lequel nous vivons. Elle a donc relevé le défi», s’est réjouie Sarah Kate Ellis, la présidente et directrice générale de GLAAD, dans un communiqué.

«À une époque où le climat culturel est de plus en plus source de divisions, une représentation accrue d’histoires et de personnages LGBTQ à la télévision est particulièrement nécessaire pour faire progresser l’acceptation des LGBTQ.»

Des séries comme Pose, inspirée de la culture ballroom des années 1980 et rassemblant le plus grand nombre d’acteurs LGBTQ pour une émission scénarisée (c'est-à-dire, qui n'est pas une télé-réalité), ainsi que Batwoman, avec la première super-héroïne lesbienne à occuper le rôle principal à la télévision américaine, témoignent de la diversité croissante de la télévision et prouvent que les téléspectateurs du monde entier continuent de réagir extrêmement positivement, a déclaré Mme Ellis.

GLAAD augmente la mise pour l’avenir et demande à l’industrie d’atteindre 20% de représentation des personnages LGBTQ régulièrement présentés dans des séries diffusées à heure de grande écoute d’ici 2025 et de s’assurer que d’ici deux ans la moitié des personnages LGBTQ présents à la télévision sont des noirs.

Aux États-Unis, on estime qu’environ 4,5% des adultes, soit environ 11,3 millions de personnes, s’identifient comme LGBTQ, selon une nouvelle étude réalisée par le Williams Institute de la faculté de droit de l’Université de Californie à Los Angeles.

Pour la première fois dans l’histoire de l’étude, le pourcentage de personnages LGBTQ féminins régulièrement vus et récurrents à la télévision a dépassé les personnages masculins, soit 53% par rapport à 47%.

GLAAD suit depuis 24 ans la présence de personnages lesbiens, gais, bisexuels, transgenres et queer à la télévision, et a commencé à publier son enquête élargie intitulée Where We Are on TV en 2005.