Jay Du Temple ne cache pas que le fait de pouvoir aller à Bali pendant trois mois l'a incité à accepter d'animer la nouvelle saison d'Occupation Double.

Jay Du Temple: une bulle à Bali

À la mi-septembre, Jay Du Temple commençait à prendre ses aises sur le plateau d'Occupation Double. Il était 10h du matin au Québec, 10h du soir à Bali, et une première soirée de congé se dessinait pour l'animateur, qui aborde le grand jeu de l'amour télévisé avec philosophie.
«Ma vision de la chose a évolué. Je réalise à quel point c'est une expérience intense pour les participants, qui est difficile à saisir tant que tu ne l'as pas vue de plus près. Je peux comprendre quelqu'un qui tombe en amour dans ces conditions-là, un peu comme on tombe en amour en voyage. Il y a une bulle qui se crée», expose-t-il.
Le peu de commentaires qu'il lit sur les réseaux sociaux lui donne l'impression que les gens se placent au-dessus des candidats. «Je trouve ça facile, ça m'indigne un peu. Ça dépend d'où tu es rendu et de ce que tu as envie de vivre. Ma soeur a rencontré son mari à 17 ans, ils sont ensemble depuis 13 ans, mais c'est une chance», note-t-il.
Plonger dans OD avec le tournage du tapis rouge devant public l'a mis à l'aise. «J'avais mon interlocuteur habituel.» Le lendemain, il donnait son spectacle solo au Métropolis, puis il s'envolait pour l'île idyllique, où il doit trouver sa place et son ton.
«Là, je ne viens pas faire un show d'humour. Je suis toujours un peu en train de donner les règles du jeu. Il faut que ce soit clair, concis, il faut en dire, mais pas trop... J'ai trois mois pour apprendre là-dedans.» Lorsqu'il s'est fait offrir d'animer OD, la possibilité de travailler et d'habiter trois mois à l'étranger a pesé dans la balance. «Lorsqu'on est un humoriste québécois, aller travailler dans un endroit totalement dépaysant, c'est assez rare.»
À 26 ans tout juste, entre ses spectacles, OD Bali, Code G. à VRAK et Urbart à MAtv, Jay Du Temple a «un automne équilibré» qui illustre bien ses multiples facettes.
Sur le terrain, il se dit plus à l'aise avec les candidats qu'avec les candidates. «Le lien est plus fluide avec les garçons, je suis moins frileux. On m'a tellement demandé ce que j'allais faire si les filles se mettaient à triper sur moi que ça m'a freiné», constate-t-il.
Aurait-il été candidat? «J'ai toujours dit non, mais en regardant le plaisir que certains ont, ça donne le goût, du moins», répond-il. Et si le parcours de Maripier Morin a changé la donne, «OD n'est pas un raccourci pour quoi que ce soit. Tu ne t'inscris pas à OD en ne voulant pas un peu d'attention, mais puisque je fais de la scène et de la télé, je suis mal placé pour parler», expose-t-il.
OD Bali est diffusé à V du dimanche au jeudi à 18h30, suivi OD + en direct à Musique Plus et d'OD la nuit de minuit à 6h.