Bill Shine (à droite) était devenu coprésident de la chaîne d'informations prisée des conservateurs après la démission, fin juillet 2016, de son PDG Roger Ailes, poursuivi en justice par une ancienne présentatrice, Gretchen Carlson, pour harcèlement sexuel.

Harcèlement sexuel chez Fox: un co-président de la chaîne démissionne

Un co-président de Fox News a démissionné lundi sur fond d'accusations de harcèlement sexuel au sein de la chaîne de télévision, qu'il aurait ignorées et qui ont conduit au départ de son PDG et d'un célèbre présentateur.
Bill Shine était devenu coprésident de la chaîne d'informations prisée des conservateurs après la démission, fin juillet 2016, de son PDG Roger Ailes, poursuivi en justice par une ancienne présentatrice, Gretchen Carlson, pour harcèlement sexuel.
M. Shine était proche de M. Ailes, qui dément les allégations de Mme Carlson. D'anciens employés accusent M. Shine d'avoir ignoré les plaintes pour harcèlement visant M. Ailes et contribué à un environnement hostile aux femmes, selon le Wall Street Journal.
«C'est un jour important pour nous tous chez Fox News», a déclaré dans un communiqué Rupert Murdoch, président de la maison mère 21st Century Fox, en annonçant ce départ. «Bill a joué un immense rôle dans l'édification de Fox News comme la plus grande et la plus importante chaîne du câble de l'histoire de la télévision. Sa contribution à notre chaîne et à notre pays résonnera encore de nombreuses années».
Avant Bill Shine, le présentateur vedette de Fox, Bill O'Reilly, dont l'émission était la plus regardée de la chaîne, elle-même la plus regardée sur le câble, a été remercié fin avril à la suite d'accusations de harcèlement sexuel.
Il devrait toucher quelque 25 millions de dollars d'indemnités de départ, selon plusieurs médias américains.
Jack Abernethy restera toutefois coprésident de Fox et directeur général des chaînes locales de Fox Television, a précisé Rupert Murdoch, âgé de 86 ans, qui s'est retiré progressivement de son empire de médias-divertissement au profit de ses fils James et Lachlan.
Ces départs montrent que les initiatives lancées pour mettre au jour ces comportements ont porté leurs fruits, a noté Angelo Carusone, de l'organisation Media Matters, très critique de Fox.
«Le départ de Bill Shine montre ce que les femmes à Fox News, Media Matters et d'autres disent depuis le début : l'épidémie de harcèlement sexuel à Fox News ne se limite pas aux agissements de certaines personnalités très connues - c'est le signe d'une culture du harcèlement plus profonde», estime M. Carusone.