Isabelle Blais et Émile Proulx-Cloutier dans la série Faits Divers à Radio-Canada

Faits divers: enquête et humour noir

Faits divers, une nouvelle série policière à l'antenne cet automne, sera l'occasion de suivre en parallèle une enquête policière autour d'un double meurtre et les déboires des criminels. À la tête des «bons», Isabelle Blais, et à celle des «méchants», Fabien Cloutier.
On nous présente la fiction écrite par Joanne Arseneau (Le Clan, TAG) comme une série «aux accents fargosesques». «Il y a tout un aspect dramatique, mais aussi un humour assez sarcastique. C'est très sérieux, mais en même temps tu as envie de rire parce que la situation est trop loufoque», explique Isabelle Blais, qui voit aussi certaines similitudes avec la série britannique Broadchurch. «Il y a une certaine parenté esthétique et ça se passe aussi en région. J'ai regardé par curiosité et je suis restée coincée dedans», raconte-t-elle.
Alors qu'à la télé, on nous présente souvent des policiers comme des loups solitaires, son personnage d'enquêteur a trois enfants et tout un entourage avec lequel composer. «Elle fonctionne un peu grâce à sa soeur, qui s'occupe des enfants, qui fait la bouffe et qui gère le motel familial. Sinon, je crois que ça irait pas mal plus mal dans sa vie», indique l'actrice. Entre les frasques de son père dysfonctionnel, en dépression et qui boit trop (Guy Nadon) et les conflits intenses avec son ex-conjoint (Patrick Hivon), qui mène des affaires louches et s'est fait renvoyer des forces de l'ordre, Constance en a plein les bottes.
Elle trouve tout de même de moyen de recueillir dans son unité toutes les policières enceintes du territoire. «C'est une mère et ce côté-là se voit aussi au bureau, indique Isabelle Blais. Sans ce que soit vraiment dit, c'est comme si le syndicat envoyait toutes les femmes en enceintes faire de la paperasse au bureau de Mascouche, parce qu'elle les accueille. Elle a un côté très responsable, droite, je crois qu'elle a des qualités de pilier, mais les situations font en sorte qu'émotivement, c'est un tourbillon tout le temps.»
On suivra autant les criminels que les policiers dans la seule enquête de la saison. «Le spectateur devient presque complice des méchants et voit comment on se rapproche tranquillement pas vite de la vérité», explique l'actrice.
Les criminels représentent le côté givré de la série réalisée par Stéphane Lapointe (Tout sur moi, La théorie du K.O.), alors que les policiers sont plus terre-à-terre, cérébraux et sérieux, illustre-t-elle.
Cet automne, Isabelle Blais, qui mène une double carrière d'actrice et de musicienne, continuera sa tournée du spectacle Comme dans un film avec son conjoint Pierre-Luc Brillant. «On est en train de créer des nouvelles chansons. On a une quinzaine de shows en septembre et en octobre», note-t-elle. On pourra également la voir dans le film Tadoussac, qui devrait sortir en novembre. 
Faits divers sera diffusé les lundis à 20h à ICI Radio-Canada télé dès le 11 septembre.