Fabien Cloutier, qui est devenu oncle à 16 ans, a pris la route pour rencontrer divers spécimens de «mononcles».

Fabien Cloutier: réhabiliter le «mononcle»

Fabien Cloutier est devenu oncle à 16 ans. Ce rôle, il connaît. Et il clame avoir lui-même grandi entouré d’oncles qui ont eu une influence positive sur lui. Le sens péjoratif associé au mot «mononcle», donc, très peu pour lui.

«Tasse-toi mononcle, c’est encore tel que tel, lance-t-il. Ça serait le mononcle qui ne va pas vite, qui a une pensée un peu arriérée. Mais quand on arrive dans le côté “mononcle cochon”, est-ce que c’est vraiment mononcle, cette affaire-là? Ou c’est juste un cochon tout court? Ça m’énerve un peu.»

Le dramaturge, metteur en scène et comédien n’a donc pas hésité lorsqu’on lui a proposé de mener l’enquête aux quatre coins du Québec afin de décortiquer le stéréotype entourant cette figure familiale souvent mise à mal par son sobriquet. Réalisé par Yves Pelletier, le documentaire humoristique Mononcle présentera cette semaine à Télé-Québec le fruit de ses recherches. 

Bien entouré

«Moi, j’ai été entouré dans ma vie de bons oncles, ajoute Cloutier. Il y a eu des hommes avec qui j’ai été capable d’avoir des discussions franches sur un paquet de sujets, qui m’ont appris des choses. Qui m’ont appris de vraies valeurs. Il y a eu plein d’hommes autour de moi qui respectent les femmes, qui veulent que les femmes, les filles, les jeunes se sentent bien. Que si quelqu’un a envie de ne pas être gentil, il va se le faire dire. Il y a toujours eu autour de moi dans les rencontres familiales du monde de tous les âges et tout ce monde-là a toujours été bien.»

Constatant en discutant avec son entourage que son expérience était partagée par plusieurs, Fabien Cloutier a donc pris la route pour aller à la rencontre de divers spécimens. Parce que comme il le souligne tout sourire, des mononcles, il y en a plusieurs types...

«Il y a le patenteux, cite-t-il en exemple. Mais le patenteux, peut-être qu’il patente des affaires impressionnantes. Peut-être que ça fait 30 ans qu’il recycle. Ça fait 30 ans qu’il est capable de faire une tondeuse qui fonctionne avec trois vieilles tondeuses. En cette ère de surconsommation, c’est peut-être le fun d’avoir des bonshommes capables d’aller dans leur cabanon et de réparer leurs choses eux autres même. Qui sont capables de porter leurs vieilles affaires et qu’ils s’en sacrent parce qu’elles sont encore bonnes. C’est peut-être un exemple…» 

Mononcle sera diffusé à Télé-Québec le 9 janvier à 20h, en reprise le 10 janvier à 23h et le 13 janvier à 20h. La suite de notre entrevue avec Fabien Cloutier sera publiée dans Le Mag de samedi.