Les actrices Lori Loughlin et Felicity Huffman

Deux actrices accusées d’avoir versé des pots-de-vin pour entrer à l’université [VIDÉO]

BOSTON - Les actrices hollywoodiennes Felicity Huffman et Lori Loughlin ont été inculpées avec près de 50 autres personnes, mardi, en lien avec un stratagème ayant vu des parents fortunés verser des pots-de-vin à des entraîneurs universitaires et des employés de centres de tests.

Au moins neuf entraîneurs et des dizaines de parents figurent parmi les accusés. Au total, 46 personnes ont été arrêtées en mi-journée, dont Felicity Huffman et Lori Loughlin, dans la foulée d’une enquête baptisée «Operation Varsity Blues», ont annoncé les autorités fédérales.

Les procureurs ont déclaré que les parents avaient embauché un consultant en admission entre 2011 et le mois dernier pour inciter les entraîneurs et les administrateurs à désigner leur enfant «athlète recruté», à modifier des résultats d’examens et à faire suivre à d’autres des cours en ligne pour augmenter les chances de leur enfant d’être admis dans les écoles convoitées.

Les parents ont dépensé entre 200 000 $ et 6,5 millions $ pour garantir l’admission de leur enfant, ont déclaré des responsables.

«Pour chaque élève admis de manière frauduleuse, un élève honnête et véritablement talentueux a été rejeté», a déclaré le procureur Andrew Lelling.

M. Lelling a ajouté que l’enquête se poursuivait et que les autorités pensaient que d’autres parents étaient impliqués. Les écoles elles-mêmes ne sont pas ciblées par l’enquête, a-t-il déclaré.

Aucun étudiant n’a été accusé. Les autorités ont indiqué que dans de nombreux cas, les élèves n’étaient pas au courant de la fraude.

Les entraîneurs travaillaient dans de grandes écoles comme Stanford, Georgetown, Wake Forest, l’Université de Californie du Sud (USC) et l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA). Un ancien entraîneur de soccer de Yale a plaidé coupable et a aidé à constituer un dossier contre d’autres accusés.

Lori Loughlin est apparue dans la comédie télévisée d’ABC «Full House», tandis que Felicity Huffman a été en vedette dans «Desperate Housewives», sur la même chaîne. Elles ont toutes deux été accusées de complot en vue de commettre une fraude postale et une fraude électronique.

Selon des documents de la Cour, Felicity Huffman aurait versé 15 000 $, déguisés en dons de charité, afin que sa fille puisse être admise dans un collège. Les documents de la cour ont révélé qu’un témoin avait rencontré Felicity Huffman et son mari, l’acteur William H. Macy, à leur domicile de Los Angeles, et leur avait expliqué l’arnaque. Cette même personne a déclaré aux enquêteurs que les deux acteurs «avaient accepté le plan».

William H. Macy n’a pas été accusé; les autorités n’ont pas précisé pourquoi.

Une porte-parole de Lori Loughlin n’a fait aucun commentaire. Les messages sollicitant les commentaires des représentants de Felicity Huffman sont demeurés sans réponse.