MJ Lalande et Alex Normand ont sillonné le Québec pour créer une série de capsules pour Évasion.

Des capsules pour s'évader

Après avoir visité une quinzaine de pays sur quatre continents pour alimenter leur chaîne YouTube baptisée Alex et MJ - On the go, un dynamique duo de l'Outaouais sillonne les routes du Québec pour Évasion et montre, une capsule à la fois, les attraits touristiques de la province.
Ils ont joué au cowboy à la ferme du Joual Vair, ont visité la laiterie de Coaticook, fait du surf à pagaie dans le Parc régional de Frontenac, dormi dans les arbres au Diable Vert... À bord de leur studio-roulotte, Alex et MJ enchaînent les reportages depuis le 29 mai. Depuis le 5 juin, 10 capsules par semaine sont disponibles sur le site Web d'Évasion. Les téléspectateurs pourront voir les meilleurs moments de la tournée lors d'une émission spéciale qui sera diffusée le 7 juillet.
Ils se sont rencontrés alors qu'ils travaillaient tous deux pour la chaîne TFO, lui comme animateur, elle comme assistante à la réalisation. «J'avais déjà voyagé dans 30 pays avant qu'on fasse notre projet commun. Alex, après quelques années, avait besoin de faire autre chose et c'est un grand entrepreneur dans l'âme. On a mixé nos passions», raconte Marie-Josée.
Le couple passe l'année 2016 «on the go», partage ses trucs, ses découvertes et surtout, un mode de vie inspirant, qui donne envie de transformer ses envies de voyages et de dépaysement en projets. TFO leur offre alors de parcourir le Canada pour créer des capsules vidéo. Lorsque Évasion a lancé un concours sur les médias sociaux pour un projet semblable au Québec, leur candidature semblait aller de soi.
«Après 11 mois sur la route, on avait hâte de rentrer à la maison, indique la jeune femme. J'ai grandi avec Évasion. Et c'est tout à fait ce qu'on voulait.»
Pas vraiment des vacances
Les sujets sont déterminés par les recherchistes de la chaîne, mais ensuite, la balle est dans le camp des deux reporters, qui doivent produire 10 vidéos par semaine pendant tout le mois de juin. «Ça implique de faire deux tournages par jour, de les monter, de les livrer, de faire les corrections nécessaires... Donc on a l'air en vacances, mais on ne l'est pas vraiment. Il va falloir maintenir le rythme, mais déjà de voir qu'on a été capable de le faire la première semaine, c'est un bel accomplissement», constate-t-elle.
Les hébergements inusités, les expériences gastronomiques et les activités de plein air, connues ou moins connues, sont à l'honneur. «On essaie toujours de trouver un angle différent pour présenter les choses, mais on ne va pas réinventer la roue. Ce n'est pas tout le monde qui a vu le Rocher Percé. On va essayer de trouver des intervenants locaux qui ont une certaine couleur», donne-t-elle en exemple.
Le tout est livré avec une pincée d'humour et une belle simplicité. La tournée les a mené en Montérégie, dans les Cantons de l'Est, au Centre-du Québec. Ils se sont ensuite dirigé vers la Gaspésie, pour revenir vers l'Outaouais en passant par le Saguenay-Lac-St-Jean et la Mauricie.