John Oliver a entamé dimanche soir sa quatrième saison sur la chaîne câblée HBO de son émission d'humour politique.

Des pubs pour «éduquer» Trump

L'humoriste britannique John Oliver, dont l'émission Last Week Tonight est très populaire aux États-Unis, a acheté des espaces publicitaires sur les principales chaînes d'information pour «éduquer» Donald Trump, par crainte qu'il ne prenne des décisions basées sur des éléments inexacts.
De nombreux médias américains ont rapporté que le président des États-Unis regarde régulièrement ces chaînes, principalement Fox News, CNN et MSNBC.
Lors de son émission d'humour politique, qui a entamé dimanche soir sa quatrième saison sur la chaîne câblée HBO, John Oliver a regretté que le président relaie, voire s'approprie régulièrement des informations non vérifiées et parfois clairement erronées.
Constatant qu'il ne pouvait pas faire passer de message au nouveau président par le biais de son émission, car celui-ci «ne [la] regarde pas», il a changé de stratégie. 
Pour ce faire, John Oliver a produit plusieurs messages et acheté des espaces publicitaires lors des matinales de Fox News, CNN et MSNBC, pour la seule région de Washington, s'assurant ainsi que Donald Trump les verrait s'il était devant son poste à ce moment.
Les messages détournent une publicité pour des cathéters souvent diffusée sur ces chaînes et qui met en scène un homme se présentant comme un cowboy professionnel.
Le film démarre de la même façon, mais le cowboy se met ensuite à expliquer ce qu'est la triade de l'arsenal nucléaire américain, une notion que Donald Trump semblait ne pas connaître lorsqu'il a été interrogé à ce sujet lors de l'un des débats de la campagne présidentielle. 
La triade comprend les missiles intercontinentaux, les sous-marins et les bombardiers stratégiques.