Laurence Nerbonne, Olivier Dion, Kim Gingras, Denis Bouchard et Julie Ringuette sur le plateau de «Danser pour gagner».

«Danser pour gagner» n'aura pas de deuxième saison

BLOGUE / «Danser pour gagner», la compétition télévisée produite par Julie Snyder, n'aura connu qu'une seule saison à V. Sans surprise, le diffuseur a décidé de ne pas renouveler l'émission, qui a connu des résultats d'écoute en-dessous des attentes l'hiver dernier.

«Nous reconnaissons la grande qualité et le haut calibre de cette production qui aura été un succès d'estime notoire pour la chaîne, mais nous avons décidé de prendre de nouvelles orientations», nous dit-on aux communications de Groupe V Média.

Animée par Olivier Dion, cette adaptation québécoise de l'émission américaine America's Best Dance Crew a eu du mal à fidéliser le public, malgré une grande qualité de production. Le mercredi soir, en moyenne 305 000 téléspectateurs étaient au rendez-vous. C'était beaucoup plus difficile pour la quotidienne animée par Julie Ringuette. En entrevue au Soleil le mois dernier, la vice-présidente contenu de Groupe V Média, Brigitte Vincent, avait admis que «la danse urbaine, c’était peut-être un peu pointu pour nous», parlant néanmoins d'«une vitrine formidable» pour cette discipline.

Ce sont les gars de Rockwell Family qui avaient remporté la finale de Danser pour gagner, en mars.

Chez V, Julie Snyder continue de produire Occupation double, qui proviendra de la Grèce cet automne.

Pour commenter, rendez-vous sur ma page Facebook.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.