C'est la quatrième fois de son histoire que CKIA doit plier bagage, cette fois vers le 191, rue Saint-Paul, près de la Gare du Palais.
C'est la quatrième fois de son histoire que CKIA doit plier bagage, cette fois vers le 191, rue Saint-Paul, près de la Gare du Palais.

CKIA emménage sur la rue Saint-Paul

Normand Provencher
Normand Provencher
Le Soleil
Contrainte de quitter ses locaux de la rue Saint-Joseph après neuf ans, la station de radio communautaire CKIA 88,3 émettra à compter de vendredi depuis ses nouveaux studios du 191, rue Saint-Paul, près de la Gare du Palais. Le nouveau bail lui permettra de poursuivre ses opérations à cet endroit jusqu’en 2030.

«On a essayé de travailler à long terme. Dans notre cas, ça voulait dire un bail d’au moins dix ans pour rentabiliser nos investissements», explique le président du conseil d’administration, Denis Blanchette.

La station a été forcée de quitter l’artère commerciale de Saint-Roch en septembre 2019, où elle avait pignon sur rue près du théâtre La Bordée et de la bibliothèque Gabrielle-Roy, après la décision du propriétaire de transformer l’immeuble en condos locatifs. 

Pour CKIA, connue sous le nom de Radio Basse-Ville à sa création en octobre 1984, il s’agit de la quatrième fois de son histoire qu’elle doit plier bagage. Née dans un sous-sol de la rue du Roi, la station avait déménagé en 1995 au complexe Méduse, sur la Côte d’Abraham.

Ce déménagement, jumelé à la pandémie, donne de quoi s’occuper à Denis Blanchette, arrivé en poste il y a 14 mois. L’ex-député fédéral néo-démocrate assure que les années où la station tirait le diable par la queue sont derrière elle. Le départ de Méduse avait été causé par l’incapacité à payer le loyer. Le déficit était alors de quelque 120 000 $.

«On a payé toutes nos dettes, mentionne M. Blanchette. On est en excellente santé financière (…). On est habitués à jouer avec des budgets qui sont assez serrés. Ce n’est pas nouveau pour nous autres. Mettons qu’on a le réflexe.» CKIA emploie quatre travailleurs permanents. Son budget gravite aujourd’hui autour de 250 000 $.

La production des émissions n’est pas affectée par le déménagement. Les auditeurs n’y verront que du feu. «On n’a pas voulu arrêter la production. Les employés vont avoir le temps de s’approprier les lieux. Il y a un peu moins d’espace, mais ce n’est pas dramatique.»

Rôle crucial

Pour M. Blanchette, le rôle des radios communautaires demeure crucial en cette période pas comme les autres. «Plus que jamais, les radios communautaires occupent une place importante, ne serait-ce que pour parler de sujets dont les autres stations ne veulent pas ou ne peuvent pas parler. Elles parlent de ce qui est très local, de ce qui se passe au plus près des gens. Dans ce sens-là, leur pertinence ne fait aucun doute.»

+

CKIA 88,3 émettra à compter de vendredi depuis ses nouveaux studios du 191, rue Saint-Paul, près de la Gare du Palais.