Boucar Diouf, accompagné de l'Orchestre symphonique de Montréal, raconte son Noël métissé serré, vendredi, 19h30, à Radio-Canada.

Boucar Diouf raconte Noël avec l'OSM

Nous aimons beaucoup Boucar Diouf, Sénégalais d'origine, Gaspésien d'adoption, Québécois par amour, et ses réflexions, souvent inspirées de la sagesse de son grand-père, lorsqu'il s'exprime sur les aléas de la vie. Cette fois, depuis la Maison symphonique, il nous raconte Noël accompagné de pièces musicales choisies.
Scientifique de formation, on connaît Boucar pour son humour tout en finesse et son sens de l'à-propos véhiculant des messages souvent teintés d'humour et toujours pertinents sur la vie moderne et ses acteurs. Mais l'humoriste possède aussi une autre corde à son arc : c'est un conteur naturel. Vendredi, 19h30, à Radio-Canada, il nous offre un Noël métissé serré. À sa manière, il nous racontera la bombance bien arrosée, les rois mages, les chansons, le village planétaire et l'apport de l'autre, les visites et la nostalgie de la famille, vu par un jeune homme venu du Sénégal, ayant fondé une famille en Gaspésie et ayant su s'implanter dans le coeur des Québécois.
En accompagnement aux propos de Boucar prénommé comme son grand-père Diouf, les musiciens de l'Orchestre symphonique de Montréal, sous la direction de Jean-François Rivest, interpréteront quelques classiques dont la Farandole/L'Arlésienne de Bizet, des extraits de Casse-Noisette de Tchaïkovski. L'auteur-compositeur-interprète Patrice Michaud et le groupe Le Vent du Nord font également partie du spectacle qui se terminera sur une percutante finale de percussions africaines. Diffusé également à ARTV, le samedi 7 janvier, 21h.
Souvenirs de Leonard Cohen
Leonard Cohen est parti sans faire de bruit le 7 novembre dernier. Décédé à 82 ans, l'auteur-compositeur-interprète, musicien, romancier, poète et peintre, bref l'homme aux multiples talents laisse derrière lui le bagage de toute une vie.
À ARTV dimanche, 20h, on présente Mesdames et messieurs, Mr Leonard Cohen, documentaire réalisé en 1965 puisqu'il y a plus de 50 ans, il avait déjà fait sa marque. On le voit donc partageant sa poésie avec un public admiratif, puis au milieu de sa famille et avec ses amis. Suit, à 21h, Leonard Cohen en concert à Londres alors qu'en 2008, au London's 02 Arena, il avait entrepris une tournée internationale qui aura attiré quelque 700 000 fans en 84 représentations.
Il venait de terminer You Want It Darker, son dernier album. Et, fort heureusement, ses romans, sa poésie, ses chansons dont les célèbres HallelujahI'm Your ManSo Long, Marianne marquées par sa voix chaude et apaisante, sont dorénavant frappés du sceau de la notoriété.
Le silence des mères
En cette période de la Nativité, Canal Vie présente Pas facile d'être mère, qui fait état du désarroi de la plupart des jeunes mamans qui réalisent que la vie imaginée avec un poupon ne ressemble en rien à la réalité. Les images de vie parfaite véhiculées par Instagram et Pinterest provoquent inconfort et même culpabilité puisqu'elles n'arrivent pas à atteindre ce nirvana de la maternité. Et si on jouait franc-jeu et rendait compte des exigences et des difficultés qui surviennent avec l'arrivée des enfants? Mercredi, 20h.
Commettre l'irréparable
Quand Mark Chapman a assassiné le Beatle John Lennon, le 8 décembre 1980, il avait 25 ans. Il fut condamné à la prison pour une période pouvant varier de 20 ans à la perpétuité. Et ses demandes de libération conditionnelle sont encore, en 2016, rejetées, 35 ans plus tard. Mais qu'est-ce qui a pu motiver Chapman à enlever la vie de John Lennon? Le meurtrier aurait avoué qu'il a voulu, par ce geste, se rendre célèbre. Les crimes du siècle, à Investigation, mardi, 20h.
Films en rafale
Plusieurs bons films seront à l'affiche des stations de télé cette semaine. En voici quelques-uns diffusés à Radio-Canada : Le bon côté des choses, dimanche, 22h30, l'histoire d'un professeur bipolaire qui retourne vivre chez ses parents (Bradley Cooper, Robert De Niro); Les garçons et Guillaume, à table!, l'accent est mis sur Guillaume à la recherche de son identité sexuelle (Guillaume Galienne, Françoise Fabian), mardi, 22h30; Jeunesse, le sort d'un jeune garçon qui doit s'adapter aux changements de vie imposés par sa mère (Ellar Coltrane, Patricia Arquette), mercredi, 22h30; Le règne de la beauté suit Luc, pourtant heureux auprès de sa femme, mais qui se laisse séduire par une anglophone lors d'un colloque sur l'architecture à Toronto, (Éric Bruneau, Melanie Merkosky) jeudi, 1h40.