Beyoncé reine du gala MTV

Beyoncé a été la grande gagnante de la soirée dimanche aux Video Music Awards (VMA) de la chaîne MTV, remportant le principal prix pour Formation et une autre récompense pour Hold Up.
Celle qui partait favorite avec 11 nominations a enflammé le Madison Square Garden avec une performance éblouissante et a dédié son prix «aux gens de La Nouvelle-Orléans».
Cette ville du sud des États-Unis a inspiré la vidéo de Formation, réalisée par Melina Matsoukas, et qui évoque l'ouragan Katrina et la culture créole de Louisiane.
Formation, tiré de l'album concept Lemonade, avait fait sensation aux États-Unis lors de sa sortie en évoquant les violences policières contre les Afro-Américains, plaçant la pop star sur un terrain plus politique qu'à l'accoutumée.
Faisant écho à cette thématique, «Queen Bey» a fait sensation dimanche avec une performance de plus de 10 minutes avec en introduction une scénographie où des jeunes femmes en robe blanche tombent les unes après les autres, dans un rayon de lumière rouge faisant penser à une marre de sang. Comme des anges abattus d'un coup de feu.
La superstar de 34 ans a d'ailleurs emmené avec elle dimanche des mères de jeunes Noirs tués par des policiers ces dernières années, notamment celle de Michael Brown.
Elle a ensuite enchaîné en faisant glisser son manteau virginal pour prendre une allure plus démoniaque, laissant apparaître un body noir, des résilles et des cuissardes pour entonner la chanson Hold up, pour laquelle elle a reçu le VMA de la meilleure vidéo d'une artiste féminine.
Elle parle d'une femme qui découvre l'infidélité de son mari, thème clé de Lemonade, faisant largement écho aux rumeurs sur les incartades de son mari le rappeur Jay Z.
«Qu'est ce qui est pire, être jalouse ou folle? Je préfère être folle», a lancé Beyoncé aux caméras avant de se lancer dans un «twerk» endiablé.
Britney Spears a eu la dure tâche de lui succéder sur scène avec une chanson tirée de son tout nouvel album Glory, dans un body à strass jaune et une chorégraphie lascive, mais peu convaincante.
La chanteuse Alicia Keys, qui ne porte plus de maquillage pour protester contre les diktats de la beauté imposés aux femmes par la société, a récité un poème inspiré par Martin Luther King et chanté a cappella. Ce 28 août est le jour anniversaire du fameux discours de MLK et son rêve.
Rihanna, l'autre vedette
Rihanna, qui a reçu le prix Vanguard honorant toute sa carrière, a été l'autre grande vedette de la soirée.
La pop star de 28 ans aux yeux verts a dédié son prix à son île natale de la Barbade. Elle a commencé la soirée en chauffant le Madison Square Garden avec un mix de ses hits les plus connus sur une chorégraphie hip-hop, puis une performance teintée de rythmes de raggamuffin comprenant son tube Work.
Elle a ensuite électrisé la salle avec animation vidéo où elle semble touchée par la foudre pour le titre Better Have my Money avant de terminer en robe de gala pour un solo plus intimiste.
«Dans le même lit»
Grand habitué des VMAs où il crée régulièrement la polémique, Kanye West s'est adonné à l'un des discours grandiloquents et décousus dont il a le secret.
«Yeezy» a évoqué le clip de sa chanson Famous, où il apparaît dans un lit géant aux côtés de célébrités nues - pour beaucoup des sosies - comme la chanteuse Taylor Swift, ou le candidat républicain à la présidentielle et star de téléréalité Donald Trump.
«Nous sommes arrivés dans le même bateau maintenant nous sommes dans le même lit», a lancé Kanye West, avant de se raviser, peut-être parce qu'il s'est souvenu que les Noirs sont arrivés comme esclaves.
Parmi les lauréats, Drake a remporté le prix du meilleur clip de hip-hop pour son tube planétaire Hotline Bling. Bloqué dans les embouteillages, il est arrivé trop tard pour recevoir sa statuette mais il a prononcé l'hommage à Rihanna, sa «meilleure amie».
Parmi les autres lauréats, Calvin Harris a reçu le VMA de la meilleure vidéo d'artiste masculin pour This Is What You Came For, titre interprété par... Rihanna.