L'émission Punch, animée par Benoît Gagnon, est tournée à Québec.

Benoît Gagnon: des mix à faire chez soi

Après les vins et les bières, les cocktails suscitent de plus en plus d'intérêt chez les Québécois aux papilles affinées. V diffuse donc depuis quelques semaines la nouvelle émission Punch, avec Benoît Gagnon et le mixologue Patrice Plante.
En plus d'animer à la télé et à la radio, Benoît Gagnon possède aussi un restaurant. «J'ai déjà de bons mixologues qui travaillent avec moi. J'ai toujours eu une passion pour la gastronomie en général et les bons cocktails. Quand on m'a proposé l'émission, je n'ai pas réfléchi très longtemps», indique-t-il.
Le tournage des 13 émissions s'est fait en cinq jours. Benoît Gagnon a donc eu peu de temps pour installer une chimie avec Patrice Plante, qu'il connaissait jusqu'alors seulement de loin. «Même si on est dans deux sphères complètement différentes, à la base on est deux passionnés. On s'est bien entendu. On n'avait pas le choix de se trouver rapidement un ton et une couleur.»
Le tout s'est déroulé à Québec, où a grandi Benoît Gagnon, et où il revient chaque semaine tourner les émissions du week-end à V. «Je viens de Lac Saint-Charles, au nord de Québec. Ma mère et mon frère sont encore ici», note l'animateur, installé à Montréal depuis 1990.
La courte durée du tournage et le fait qu'il se déroule à plus de deux heures de route de la métropole, où demeurent la plupart des personnalités médiatiques, étaient des contraintes pour recruter des invités. «Ben du monde m'ont dit qu'ils auraient aimé ça, mais qu'ils étaient en tournage. On a déjà plein de promesses pour la deuxième saison», souligne Benoît Gagnon. On verra néanmoins Brigitte Boisjoli, Marc Hervieux, Jean-Nicolas Verreault, Alexandre Despatie et Rémy Chassé, entre autres. «Je connaissais Rémy parce que je le présente à la radio à toutes les semaines, on s'était croisés une fois ou deux mais on n'avait jamais eu l'occasion de s'asseoir et de jaser. Ça a été une belle rencontre cette année», raconte Benoît Gagnon.
L'intérêt des Québécois
La mixologie intéresse beaucoup les Québécois, selon l'animateur: «De plus en plus, les gens reçoivent avec des menus plus élaborés et des vins qu'ils connaissent un peu mieux. Ils vont faire des cocktails qu'ils ont appris à la télé ou sur YouTube. Ils voyagent pour essayer de nouvelles saveurs et vont aller dans tel lobby d'hôtel à New York parce qu'ils savent qu'il y a un mixologue réputé.»
L'émission permettra justement de découvrir des recettes, mais aussi des produits québécois, comme le Romeo's Gin, Pur Vodka de Nicolas Duvernois, le Gin St. Laurent fait avec des algues du fleuve, ainsi que le rhum épicé Chic Choc. Patrice Plante, qui a été rebaptisé «Whiskypedia» sur le plateau à cause de ses connaissances encyclopédiques sur l'histoire des différents alcools, partagera ses connaissances. «Pat m'a fait découvrir le monde des amers et des sirops qu'on peut faire à la maison et quand l'été sera finalement là, j'ai hâte d'essayer ça avec des amis à la maison», note Benoît Gagnon.
Punch est diffusé le mercredi à 19h30 à V. On peut aussi écouter les épisodes complets à http://vtele.ca/emissions/punch/episodes