Guillaume Dumas et Claude Bernatchez, de ICI Radio-Canada Première, étaient bien souriants, jeudi matin, après les résultats des sondages Numeris de l’écoute radiophonique dans le marché central de Québec, cet automne.

Sondages Numeris: Radio-Canada et CHOI grands gagnants à Québec

Radio-Canada sort gagnante des sondages radio Numeris de l’automne avec une première position dans le marché central. Ses animateurs du matin, du midi et du retour s’accaparent tous la pôle position dans ce créneau, une première. Dans le marché régional étendu, c’est toutefois CHOI Radio X qui demeure la station la plus populaire avec près de 249 000 auditeurs.

La nouvelle directrice d’ICI Radio-Canada Québec, Véronique Lessard, était évidemment comblée par les résultats de ses équipes dans un marché très compétitif. «Ce sont des résultats jamais obtenus auparavant. Québec est un marché de radio très fort, avec de gros bonnets.»

L’émission Première heure, animée par Claude Bernatchez, s’impose le matin, dans le marché central, avec une moyenne de 37 300 auditeurs au quart d’heure, devant Bouchard en parle (FM 93) et Dalair le matin (WKND). «Claude est une locomotive très forte. Je crois que le public aime la pluralité des sujets de son émission, le ton et le style de ses entrevues», souligne Véronique Lessard.

ICI Radio-Canada Première est également numéro un le midi (Midi info, avec Michel C. Auger), devant Jeff Fillion (CHOI Radio X) et le nouveau duo du FM 93 formé de Myriam Ségal et de Luc Lavoie (en remplacement d’Éric Duhaime, maintenant dans l’émission du retour). Dans le marché global, Jeff Fillion (CHOI Radio X) dame toutefois le pion à la concurrence, avec une moyenne d’auditeurs au quart d’heure de 42 657 auditeurs (contre 30 150 pour Radio-Canada).

À son premier sondage Numeris, l’animateur Guillaume Dumas s’impose dans le créneau du retour, dans le marché central, face à Denis Gravel (CHOI Radio X). Une performance inattendue que la direction salue avec enthousiasme. «À son premier sondage, Guillaume a fait un bond de plus de six points par rapport à l’automne dernier. Lui-même n’en revenait pas.»

Pas de surprise à CHOI

Comme c’est souvent l’habitude, chacune des stations a trouvé de quoi se réjouir dans ce sondage de fin d’année qui, contrairement à celui du printemps, mesure aussi le marché total de rayonnement.

Le directeur général de CHOI Radio X, Philippe Lefebvre, n’est pas étonné du bulletin qui classe sa station en haut du classement du marché total. «Il n’y a pas beaucoup de surprises. Ça ressemble beaucoup au sondage de l’automne dernier. On aurait pu l’écrire», mentionne-t-il.

Le marché central demeure une faiblesse à améliorer pour la station de la Grande Allée, estime-t-il. «Dominic [Maurais, animateur du matin] a gagné quelques rangs dans le marché de Québec, mais dans l’ensemble, il va falloir travailler plus fort, une marche à la fois.»

À son avis, la bonne performance de Radio-Canada tient d’abord à un style de radio qui n’a pas à supporter la compétition des stations privées. «On est trois-quatre joueurs à se partager la même tarte [publicitaire]», précise-t-il.

Au FM 93, le sondage a été accueilli avec «passablement de soulagement» par le directeur général programmation et information, Pierre Martineau, dans la foulée du remue-ménage de l’an dernier provoqué par le départ controversé de Gilles Parent.

«La moitié de la grille horaire avait été remplacée, que ce soit le midi [Ségal-Lavoie] ou au retour [Éric Duhaime]. C’est une belle marque de reconnaissance. Tous les shows performent bien. On demeure la station privée la plus écoutée à Québec.»

WKND aux anges

De son côté, le vice-président programmation de Leclerc Communication, Jean-François Leclerc, qualifie le portrait de «super sondage» et de «grande victoire, principalement au regard de la performance de WKND, qui se classe second chez les 25-54 ans, derrière CHOI Radio X. Par rapport à l’automne 2017, la station montre une hausse d’auditoire de 19,5 % dans le marché central et de 16,5 % dans le marché global

Les bonnes performances de l’émission du matin et du retour, toutes deux en troisième place dans le marché central, donnent également matière à réjouissances.

«Les auditeurs qui nous suivent sont à l’écoute plus longtemps et sont plus fidèles. La portée globale c’est bon pour la perception, mais dans les faits, c’est le nombre d’heures d’écoute qui est important.»

Au sujet de la baisse importante d’auditeurs de l’autre station de Leclerc Communications, BLVD, dernier au classement dans les deux créneaux (avec une baisse notable de 40 % d’auditeurs dans le marché central), elle serait imputable à sa nouvelle orientation musicale rock.

La portion «parlée» de la grille-horaire se limite maintenant à l’émission du midi, pilotée par Nathalie Normandeau. «Les auditeurs qui cherchent du talk, c’est maintenant moins attrayant pour eux», conclut Jean-François Leclerc.