Le célèbre photographe brésilien Sebastiao Salgado a lancé dimanche une pétition en ligne signée par des vedettes comme Brad Pitt, Madonna ou Paul McCartney, réclamant des «mesures urgentes» des pouvoirs publics pour protéger les indigènes du coronavirus.
Le célèbre photographe brésilien Sebastiao Salgado a lancé dimanche une pétition en ligne signée par des vedettes comme Brad Pitt, Madonna ou Paul McCartney, réclamant des «mesures urgentes» des pouvoirs publics pour protéger les indigènes du coronavirus.

Salgado mobilise des vedettes pour défendre les indigènes contre le coronavirus

RIO DE JANEIRO — Le célèbre photographe brésilien Sebastiao Salgado a lancé dimanche une pétition en ligne signée par des vedettes comme Brad Pitt, Madonna ou Paul McCartney, réclamant des «mesures urgentes» des pouvoirs publics pour protéger les indigènes du coronavirus.

«Les peuples indigènes du Brésil risquent d’être décimés par la COVID-19 si des mesures urgentes ne sont pas prises pour les protéger», peut-on lire dans la pétition, déjà signée par près de 50000 personnes dimanche à la mi-journée.

Parmi les signataires, de nombreuses vedettes du cinéma, comme les acteurs Sylvester Stallone, Meryl Streep, Richard Gere ou Juliette Binoche, mais aussi des réalisateurs comme Pedro Almodovar ou Guillermo Del Toro.

Le Prince Albert de Monaco, Nicolas Hulot et Sting ont également signé la pétition, ainsi que les top-models Naomi Campbell et Gisele Bundchen ou les chanteurs brésiliens Gilberto Gil et Caetano Veloso.

Les visages de ces vedettes apparaissent au début d’une vidéo conçue par le Brésilien Fernando Meirelles, réalisateur de la Cité de Dieu (2002) et des Deux Papes (2019).

Sur cette vidéo circulant sur les réseaux sociaux, ont peut voir aussi des photos en noir et blanc d’indigènes, prises par Sebastiao Salgado en Amazonie.

Sur cette vidéo circulant sur les réseaux sociaux, on peut voir aussi des photos en noir et blanc d’indigènes, prises par Sebastiao Salgado en Amazonie.

«Cela fait cinq siècles que ces ethnies sont décimées par les maladies amenées par les colonisateurs européens (...) Aujourd’hui, avec ce nouveau fléau, ces communautés natives risquent d’être totalement éradiquées, sans défense contre le coronavirus», dénonce la pétition.

«Leur situation est doublement critique, parce que les territoires reconnus comme d’usage exclusif des populations autochtones sont envahis illégalement par des orpailleurs, des trafiquants de bois ou des fermiers qui s’accaparent leurs terres», précise le texte.

Dans la vidéo, Sebastiao Salgado appelle «le président de la République, les leaders du Congrès et du judiciaire au Brésil» mettre fin à ces intrusions et à «assurer la protection» des peuples natifs.

«Le Brésil a une dette envers ses premiers habitants, c’est le moment de faire ce qui aurait dû être fait il y a longtemps», conclut photographe.

L’État d’Amazonas (Nord), où vivent le plus grand nombre d’indigènes du Brésil, est un des plus touchés par la pandémie, avec plus de 500 morts selon le dernier bilan officiel.