Richard Therrien
Les deux dernières émissions de la saison de <em>Deux hommes en or</em>, animées par Pierre-Yves Lord et Patrick Lagacé, seront tournées sans public.
Les deux dernières émissions de la saison de <em>Deux hommes en or</em>, animées par Pierre-Yves Lord et Patrick Lagacé, seront tournées sans public.

Vos émissions sans public

CHRONIQUE / Imaginez une grande émission de variétés privée d’applaudissements. Bonsoir l’ambiance. Il n’y a pas que les salles de spectacles et les amphithéâtres qui seront vides dans les prochaines semaines à cause du coronavirus; certains studios de télé aussi, du moins dans l’assistance. Après les réseaux américains, les diffuseurs québécois agissent et prennent la décision d’enregistrer leurs émissions sans public, pour ne courir aucun risque.

Ce sera le cas pour les deux dernières de la saison de Deux hommes en or, tournées le mercredi soir au Café du Monument national à Montréal, de même que pour La semaine des 4 Julie, sans spectateurs aux Studios MTL Grandé à partir de lundi à V, de Tout le monde en parle, enregistrée sans public jeudi soir au studio 42 de Radio-Canada, et d’En direct de l’univers samedi, mis à part la famille de l’invité José Gaudet. Cette absence de spectateurs changera forcément l’ambiance.

TVA procède aussi à plusieurs changements. Aucun spectateur ne sera admis sur le plateau de Ça finit bien la semaine. Quant aux émissions Animania, La poule aux oeufs d’or et Le tricheur, elles ne pourront accueillir qu’un maximum de 25 personnes en studio. Celles-ci ne devront ni revenir de voyage, ni présenter des symptômes, précise le diffuseur. On se prononcera plus tard sur les directs de La voix, prévus pour le mois d’avril. Les duels qui commencent dimanche sont déjà tournés.

À Télé-Québec, le public a bel et bien assisté au dernier enregistrement de la saison de Belle et Bum jeudi soir au National, mais Christian Bégin et ses invités devront s'en passer à Y’a du monde à messe, qui reprend bientôt l’antenne. À la radio sur ICI Première, La soirée est (encore) jeune proviendra d’un studio sans public samedi.

Là où on se gratte la tête le plus, c’est à RDS et à TVA Sports, qui devra boucher de nombreux trous dans la grille des prochaines semaines. Il restait encore huit matchs du Canadien diffusés à RDS, et trois à TVA Sports, qui détient en plus les droits de diffusion des séries éliminatoires. Hier à RDS, on a diffusé un épisode de 25 ans d’émotions sur le match du Vendredi saint et un documentaire sur Maurice Richard. Diffusera-t-on une sélection d’anciens matchs marquants de l’histoire comme lors du lock-out? On cherche plutôt à combler les cases vides par de la production originale. Outre le hockey, RDS doit se passer du tennis, de la Formule 1, du basketball, du baseball et du curling entre autres. Que fera TVA Sports de sa troisième chaîne, disponible uniquement durant les éliminatoires? Déjà que le Canadien allait encore rater les séries, la chaîne perdra le peu d’auditoire que lui auraient fourni les quarts de finale jusqu’à la finale.

Par ailleurs, l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision a annulé la tenue du gala des Prix Écrans canadiens, qui devait avoir lieu le dimanche 29 mars prochain. Si l’interdiction des événements regroupant plus de 250 personnes tient tout le printemps, on peut présumer que le Gala Artis serait compromis en mai, et le Gala Québec cinéma en juin.

Les différents réseaux réfléchissent à la question depuis que des diffuseurs américains ont demandé aux spectateurs de rester chez eux. Jeopardy!, Wheel of Fortune et les talk-shows de fin de soirée sont désormais tournés dans des studios déserts.

LA FAILLE AU CHÂTEAU FRONTENAC
Après Fermont, l’histoire de la deuxième saison de La faille se déroulera à Québec, en grande partie au Fairmont Le Château Frontenac. Jouée par Isabel Richer, la sergente-détective Céline Trudeau devra alors enquêter sur le meurtre d’un ancien ingénieur, responsable de l’effondrement d’un viaduc. En plus de revoir sa fille Sophie (Maripier Morin), elle aura aussi affaire au père de celle-ci, dont elle n’avait pas eu de nouvelles depuis 20 ans. Patrice Sauvé réalisera les neuf épisodes, signés Frédéric Ouellet en collaboration avec Guillaume Vigneault. Comme la première saison, qui a connu un énorme succès sur le Club illico, la seconde nous montrera l’hiver québécois. À Alexandre Landry, Benoît Gouin et David Savard, tous de retour, s’ajoutent entre autres Félix-Antoine Duval, Bruno Marcil, Geneviève Boivin-Roussy, Emile Schneider, Amélie Grenier, Romane Denis et Manuel Tadros. Le tournage de cette deuxième saison est déjà commencé.

Pour commenter, rendez-vous sur ma page Facebook.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.