André Dupuy, Serge Boucher, Anthony Bouchard (le petit garçon), Claude Desrosiers et Josélito Michaud

Une voix à tous les petits Olivier

On n'associe pas d'emblée les noms de Josélito Michaud et de Serge Boucher, l'auteur de la série Feux. Leurs deux univers se croiseront pourtant à ICI Radio-Canada Télé dans Olivier, une série inspirée du roman à succès Dans mes yeux à moi de Josélito, écrit à partir de son enfance difficile à se promener de famille d'accueil en famille d'accueil, et des histoires vécues par les enfants qu'il a côtoyés.
Pour Serge Boucher, qui a livré jusqu'ici des oeuvres très personnelles, ce sera une première adaptation. Olivier représente pour lui une série sur la résilience d'un garçon qui ne demande qu'à être aimé, malgré l'adversité. «Cet enfant s'accroche aux regards aimants, aux mains tendues pour rester debout et choisir la vie», explique l'auteur, le seul que voyait Josélito Michaud pour transposer son histoire à l'écran. Les deux ont en commun cette «même volonté de comprendre l'être humain», confie de son côté l'ancien animateur d'On prend toujours un train.
Bien qu'elle soit inspiré de la réalité, Olivier n'est pas autobiographique, précise Josélito. En passant le filtre du roman et de l'adaptation, on s'éloigne forcément de la vraie histoire. Même si Olivier n'est pas son histoire, Serge Boucher s'inspire aussi de ce qu'il a vécu et de ce qu'il voit autour de lui, comme dans toute son oeuvre. À l'époque où il enseignait au jeune Georges St-Pierre, il était loin de se douter que son élève était victime d'intimidation. Encore moins qu'il deviendrait champion de combats ultimes. Comme Josélito, il espère que la série donnera une voix à tous ces jeunes, comme Olivier, qui ont vécu ou vivent encore de la violence psychologique, parfois pire que la violence physique. Et qui ont dû se taire.
Au cours des huit épisodes d'une heure, on suivra le jeune garçon de la fin des années 60 au début des années 80. Vous craquerez en voyant la bouille irrésistible d'Anthony Bouchard, qui l'incarne de six à huit ans, dans la première moitié de la série. On cherche toujours l'acteur qui jouera Olivier à l'adolescence.
Très jeune confronté à la mort, l'enfant vivra chez trois familles d'accueil avant d'être adopté. Au fil de la série, nous découvrirons ces familles de régions et de milieux différents: les Bilodeau (joués par Sylvie de Morais et Francis-William Rhéaume), les Surprenant (Sébastien Ricard et Évelyne Rompré), les Rivard (Kathleen Fortin et Jean-Marc Dalphond) et les Dubreuil (France Castel, Catherine Proulx-Lemay, Émilie Bibeau et Steve Laplante). Des univers pas faciles, qui pousseront Olivier à développer son imaginaire, et à n'avoir qu'une idée en tête, atteindre ses 18 ans pour sortir de l'emprise de son entourage.
Parmi la distribution, on retrouve aussi Isabelle Vincent en religieuse, Sonia Cordeau, Jasmine Lemée, Simon Pigeon et Luka Limoges. De quoi nous mettre encore plus en confiance: Claude Desrosiers, qui a réalisé Aveux et Feux, du même auteur, revient derrière la caméra, de même qu'André Dupuy, qui coproduit avec Josélito. La série, dont le tournage commence samedi en périphérie de Montréal, sera diffusée au cours de la saison 2017-18.
***
FRANK UNDERWOOD À TÉLÉ-QUÉBEC
Frank Underwood étendra son autorité à Télé-Québec, puisque le diffuseur vient d'acquérir les cinq saisons de la série de Netflix, House of Cards. Après V, qui a acheté Orange is the New Black pour sa chaîne Max, House of Cards devient la deuxième série originale de Netflix à se retrouver sur une chaîne de télé conventionnelle. Après avoir commandé un doublage québécois pour les deux premières saisons, le service de vidéo en ligne américain relaie depuis le doublage français aux abonnés canadiens. Télé-Québec ne diffusera que la version doublée en France des cinq saisons, «pour assurer une continuité». Dans la version québécoise, Jacques Lavallée prêtait sa voix à Frank Underwood, et Anne Dorval, à sa femme Claire.
Encensée dès sa mise en ligne en 2013, House of Cards a servi de rampe de lancement à Netflix, qui collectionne les succès depuis, autant critique que public. Kevin Spacey y joue Frank Underwood, un homme politique américain prêt aux pires bassesses pour accéder au pouvoir, avec la complicité de son épouse Claire, incarnée par Robin Wright. Les fans de la série attendent impatiemment la cinquième saison, qui sera en ligne le mardi 30 mai prochain, en anglais et en français. Télé-Québec annonce la première saison pour 2018.