Radio-Canada considère que tout ce qu'il y avait à savoir sur l'attentat a été concentré dans Le téléjournal de Pascale Nadeau.

Un drame local, vraiment?

CHRONIQUE / Aurait-il fallu interrompre Tout le monde en parle, dimanche soir, pour diffuser un bulletin spécial sur l'attentat de la Grande Mosquée? Quand survient une tragédie d'une telle importance, qui n'est pas un simple fait divers, notre télé publique ne devrait même pas se poser la question et en informer la population sur sa chaîne principale.
Comme c'est souvent le cas en situation de crise à l'extérieur de Montréal, ICI Radio-Canada Télé a encore manqué de jugement. Rappelons-nous des ratés du Manège militaire et de la tuerie de Moncton. Dimanche, il a fallu attendre à 22h21 pour que Pascale Nadeau annonce la fusillade au Téléjournal. Avant, ça n'existait pas. Et à 23h, seule la station de Québec a poursuivi en programmation spéciale avec Véronique Darveau, d'ICI RDI. Pour tout le reste du pays, on a préféré diffuser les émissions prévues à la grille, des reprises d'Infoman et de Série noire, qui auraient pu attendre. On donnait alors l'impression de traiter la nouvelle comme un incident local, qui concernait uniquement la population de Québec, alors que même CNN et le New York Times la rapportaient déjà depuis un bon moment. Mais où était Radio-Canada, dites-moi?
Convenons que les informations arrivaient au compte-gouttes, que les versions contradictoires et les spéculations peuvent mener à des dérives en direct. ICI Radio-Canada Télé aurait pu à tout le moins remplacer ses pauses publicitaires par de courts bulletins, ou indiquer au bas de l'écran qu'une fusillade venait de se produire à Québec. «Nous reconnaissons qu'une bande défilante pendant Tout le monde en parle aurait été appropriée», affirme Marc Pichette aux communications. Pour le reste, le diffuseur considère que tout ce qu'il y avait à savoir a été concentré dans Le téléjournal de Pascale Nadeau. «Dans l'univers télévisuel d'aujourd'hui, c'est le mandat du réseau d'information continue d'être branché en permanence sur de tels événements», poursuit M. Pichette.
Le diffuseur public tient donc pour acquis que tout le monde est sur Facebook, Twitter, que tout le monde est abonné au câble ou branché continuellement à son téléphone intelligent ou à sa tablette. C'est drôle, dans le même univers télévisuel d'aujourd'hui, TVA n'a pas hésité à relayer le signal de LCN tout de suite après Accès illimité, de 22h à minuit, sur tout le réseau, avec Pierre Jobin sur le terrain; LCN a poursuivi jusqu'à 2h en direct. Comme il le fait chaque fois que l'actualité le nécessite, Pierre Bruneau a pris l'antenne dès dimanche soir, avec Mario Dumont. Hélas, M. Bruneau a maladroitement associé le drame à du «terrorisme à l'envers», surpris que l'acte ait été commis par quelqu'un de «chez nous» et non par «une personne de la communauté musulmane ou par un groupe extrémiste musulman». L'affirmation a été décriée sur les réseaux sociaux. Le chef d'antenne a offert ses excuses en fin d'après-midi pour cette «formulation malhabile», se disant «sincèrement désolé».
Contrairement à la soirée du Manège militaire, où les journalistes de Radio-Canada à Québec n'avaient pas été mis à contribution, Guillaume Dumas, Nicolas Vigneault et Alexandre Duval ont au moins pu prendre les ondes dimanche, et ont tous bien assuré, dans l'urgence du moment. J'ai été ému aux larmes en voyant nos élus réunis autour des porte-parole de la communauté musulmane, s'adresser à la presse lundi en fin de matinée. Il y avait là une telle communion, une affirmation de solidarité qui fait du bien en ces journées sombres. Ce besoin de dire : «nous sommes avec vous».
Mise au point sur Alexandre Taillefer
Alexandre Taillefer est allé à Tout le monde en parle dimanche pour parler de prévention du suicide, d'abord et avant tout. Et il l'a fait de façon très pertinente. J'admets que mon compte rendu, publié dans le journal de lundi, ne reflétait pas cette réalité. Quelques-uns d'entre vous m'en ont fait la remarque, à raison. C'est mon erreur : une portion de ma chronique, qui apparaissait sur mon blogue dès dimanche soir, aurait aussi dû apparaître dans la version papier. Porte-parole de la Semaine nationale de prévention du suicide, Alexandre Taillefer a entre autres déploré qu'on n'investisse pas davantage en santé mentale. «On est une gang de cabochons de ne pas le faire», a-t-il lancé. Trois personnes s'enlèvent la vie au Québec chaque jour. Avant de se donner la mort, son fils Thomas avait envoyé des signaux qui n'ont pas été entendus. Dimanche, Tout le monde en parle a attiré 1 225 000 fidèles à ICI Radio-Canada Télé. À TVA, Le banquier - Animaux en a rallié 1 532 000, suivie d'Accès illimité, vue par 689 000.