Richard Therrien
Le Soleil
Richard Therrien
Ce sont «de braves gens qui travaillent fort», plaide Louise Arbour, répondant à ceux qui qualifient les migrants de tricheurs.
Ce sont «de braves gens qui travaillent fort», plaide Louise Arbour, répondant à ceux qui qualifient les migrants de tricheurs.

TLMEP: les mots justes de Louise Arbour

CHRONIQUE / Qu'en des termes justes et appropriés l'honorable Louise Arbour a-t-elle plaidé la cause des sans papiers, à Tout le monde en parle dimanche. L'ex-représentante spéciale du secrétaire général des Nations unies pour les migrations propose de régulariser leur statut au pays. Pas seulement les employés de la santé, comme on le fait au Québec, mais pour chacun d'entre eux.

Ce sont «de braves gens qui travaillent fort», plaide-t-elle, répondant à ceux qui qualifient les migrants de tricheurs. «Ceux qui sont sans reproches devraient peut-être se lever pour lancer la première pierre. Quand on renouvelle pas son permis de conduire à temps ou qu'on remplit pas sa formule d'impôt, on devient pas un contribuable illégal. On a commis une faute administrative et on peut payer une amende.»

L'idée n'est pas d'ouvrir les frontières pour accueillir tous les immigrants, mais de permettre à ceux qui sont déjà ici et qui travaillent d'avoir une identité juridique. Mme Arbour, qui a brossé un portrait clair et sensible de la situation et à qui je décerne l'étoile du match, suggère notamment qu'on leur accorde un permis de travail de deux ou trois ans. Par ailleurs, elle n'a aucun doute sur l'existence de racisme systémique au Québec, à ne surtout pas confondre avec systématique, et qui n'est pas nécessairement intentionnel, rappelle-t-elle.

Caroline Néron avait une grande nouvelle à annoncer en ouverture d'émission: elle tiendra le rôle d'une escorte de luxe, Pascale Lasnier, dans District 31, une série qu'elle n'avait encore jamais regardée. «Une dangereuse, une manipulatrice» qu'on verra à partir du 7 décembre. Son retour au jeu dans le film d'Anaïs Barbeau-Lavalette, La déesse des mouches à feu, a reçu un concert d'éloges, même si la COVID a coupé court à la diffusion en salles.

Caroline Néron, dont l'entreprise de bijoux a été relancée par un créancier, regrette d'être allée à Tout le monde en parle en janvier 2019, au lendemain du dossier de La Presse+ sur sa débâcle financière. «J'étais en boule sur mon divan, j'étais en dépression et je ne le savais pas», dit-elle aujourd'hui. «Faut pas venir en dépression», a prévenu l'actrice et femme d'affaires, dans de bien meilleures dispositions qu'à sa précédente visite.

Ceux qui trépignaient à l'idée de crier au dîner de cons après le passage d'Erin O'Toole ont dû être déçus; l'exécution n'a pas eu lieu. M. O'Toole, qui se débrouille très bien en français, a affronté avec sourire «la clique du Plateau», devant laquelle il disait se tenir debout sur Twitter. Le chef du Parti conservateur du Canada affirme qu'il aurait été aussi généreux que Justin Trudeau dans les programmes d'aide aux Canadiens s'il avait été au pouvoir durant la pandémie. Il trouve cependant inacceptable de voir que d'autres pays recevront le vaccin avant le Canada.

«Est-ce que vous allez faire un référendum pendant le premier mandat?» a blagué Dany Turcotte, étonné de voir les conservateurs vouloir sauver le français à Montréal. M. O'Toole appuie la loi 101 et a fait l'éloge des syndicats. «Vous êtes-vous trompé de parti?» a demandé Guy A. à un Erin O'Toole, qui dit vouloir adopter «une nouvelle approche». Le chef conservateur a confirmé qu'il couperait chez CBC mais pas à Radio-Canada, pas très clair dans ses explications à cet égard.

Malgré la dénonciation d'une femme qui l'a accusée de l'avoir embrassée de force, ce qu'il a toujours nié, Dan Bigras appuie les dénonciations publiques. «C'est un mouvement de victimes qu'il faut soutenir.»

L'authenticité de Dan Bigras donne bien souvent d'excellentes entrevues. Comme hier, alors que l'artiste venait parler de son nouvel et dernier album, Dan Bigras X 4 Live, enregistré au Petit Champlain juste avant la pandémie. C'est le premier de ses albums qu'il aime vraiment écouter; ça lui rappelle la route et les cris de la foule. Dan Bigras a parlé de Christian Mistral, dont le décès lui inspire des sentiments partagés; il a connu le poète avant qu'il sombre dans la violence et la drogue.

Malgré la dénonciation d'une femme qui l'a accusée de l'avoir embrassée de force, ce qu'il a toujours nié, il appuie les dénonciations publiques. «C'est un mouvement de victimes qu'il faut soutenir» et qui ne «sont plus capables de se faire entendre», dit-il, s'emportant contre le manque d'écoute des institutions. Il invite le public à acheter des billets virtuels pour un «No-Show du Refuge», dont le slogan est «nous comptons sur votre absence». Il souligne que les jeunes de la rue ne peuvent plus quêter à cause de la pandémie et «sont condamnés à mourir de faim», de là cette initiative et d'autres pour leur venir en aide.

Mélissa Désormeaux-Poulin fait une porte-parole sensible et investie pour la Fondation Marie-Vincent, qui vient en aide aux enfants et aux adolescents victimes de violence sexuelle. La comédienne, qui a eu une enfance bénie, devient hors d'elle lorsqu'elle entend que d'autres enfants n'ont pas cette chance et que plusieurs d'entre eux ne sont pas crus lorsqu'ils dénoncent leurs bourreaux.

«Je suis indignée, je ne peux pas croire qu'on vit ça au Québec», dit-elle au sujet de ce jeune de 17 ans, qui a été martyrisé par sa mère à Granby, malgré plusieurs dénonciations à la DPJ, comme le révélait La Voix de l'Est. Mélissa, qui prête sa voix à Mamanie dans la série d'animation Bébéatrice, déplore que la Fondation Marie-Vincent manque d'effectifs et qu'elle ait perdu le tiers de ses revenus durant la pandémie, ce qui correspond à 700 000$.

Raphaël Lessard aime son sport, c'est évident! La fierté de Saint-Joseph-de-Beauce a remporté le mois dernier sa première victoire dans la série des camionnettes NASCAR Gander RV & Outdoors, sur le super ovale de Talladega, en Alabama. Le jeune homme de 19 ans, qui a commencé à 11, voulait prouver qu'il avait sa place parmi les grands et y est parvenu.

Les accidents, comme celui du pilote français Romain Grosjean, dont la voiture a explosé dimanche, ne lui font pas peur; lui-même a percuté un mur avec sa voiture, mais la sécurité améliorée des véhicules protège beaucoup les pilotes. Le NASCAR a été le premier sport à reprendre la compétition durant la pandémie, ce qui lui a donné une formidable visibilité, se réjouit Raphaël Lessard, qui n'a jamais rêvé de Formule 1, mais a déménagé aux États-Unis pour pratiquer le NASCAR.

L'actrice et chanteuse Viviane Audet nous a offert une formidable interprétation de la pièce Les filles montagnes, issue de son premier album de musique instrumentale, composée d'abord pour le documentaire Polytechnique: ce qu'il reste du 6 décembre. «J'avais envie de souligner leur beauté, leur jeunesse et leur vie», a confié l'artiste, pensant aux victimes de cette tragédie, dont on soulignera le 31e anniversaire dans quelques jours.

Pour commenter, rendez-vous sur ma page Facebook.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

«J'avais envie de souligner leur beauté, leur jeunesse et leur vie», a confié Viviane Audet, pensant aux victimes de Polytechnique, dont on soulignera le 31e anniversaire dans quelques jours.