Richard Therrien
Le Soleil
Richard Therrien
Récompensée pour<em> Big Little Lies,</em> Nicole Kidman devient une sérieuse candidate au prochain Golden Globe de la meilleure actrice dans une minisérie, avec ce personnage qui oscille constamment entre le déni et la rage.
Récompensée pour<em> Big Little Lies,</em> Nicole Kidman devient une sérieuse candidate au prochain Golden Globe de la meilleure actrice dans une minisérie, avec ce personnage qui oscille constamment entre le déni et la rage.

The Undoing : vite, un autre épisode!

CHRONIQUE / Une petite famille parfaite, qui vit dans la richesse à Manhattan. Lui, un oncologue réputé; elle, une psychologue attentive; leur fils Henry, élève d’un des meilleurs collèges privés. Ne manque qu’un chien au tableau, mais ça viendra peut-être.

La musique du générique d’ouverture, sur la chanson Dream Little Dream of Me, annonce une œuvre plutôt joyeuse. Vous n’avez pas idée à quel point l’existence de cette famille idéale sera complètement bouleversée par une tragédie, un meurtre horrible. Pas idée.

Après l’incomparable Petits secrets, grands mensonges (Big Little Lies), David E. Kelley ramène l’exquise Nicole Kidman dans The Undoing, série très attendue de HBO qui devait sortir au printemps, mais qui arrivera sur nos écrans le dimanche 25 octobre à 21h, en anglais et en français. À Super Écran et sur Crave avec sous-titres en français, avant la version doublée, diffusée dès le jeudi 29 octobre à 21h. Et croyez-moi, vous allez mordre le fauteuil d’impatience à chaque fin d’épisode pour connaître la suite.

J’ai dévoré compulsivement les cinq premiers des six épisodes de cette minisérie, inspirée du roman Les premières impressions, de l’Américaine Jean Hanff Korelitz. Le privilège de visionner en rafale, ce que le public n’aura pas puisqu’il devra attendre une semaine entre chaque épisode. Mais l’attente en vaudra le coup.

Extraordinaire en femme violentée dans Big Little Lies, Nicole Kidman l’est tout autant dans le rôle de cette psychologue, Grace Fraser, qui développe un rapport plutôt malsain avec une jeune mère, dont le fils a été soigné par son mari, Jonathan Fraser, joué par Hugh Grant. Cet époux si charitable, gentleman, qui soigne des enfants malades, et qu’on croirait totalement inoffensif.

Il ne me viendrait certainement pas à l’esprit de vous révéler quelque punch que ce soit de cette série, parce que tout le plaisir est là : découvrir un à un les éléments d’un puzzle complexe, dont on place chacun des morceaux avec beaucoup d’efficacité. Plus vous creusez, plus ce que vous risquez de trouver entraînera des dommages. Mais la tentation de savoir est trop forte.

Ce crescendo habilement monté, on le doit à Susanne Bier, qui a notamment réalisé Le directeur de nuit (The Night Manager). Elle crée ici une tension constante et traduit bien le sentiment d’angoisse qui gagne Grace à chacune de ses découvertes.

Extraordinaire en femme violentée dans <em>Big Little Lies</em>, Nicole Kidman l’est tout autant dans le rôle de cette psychologue, Grace Fraser.

Je parle du talent de Kidman, mais Hugh Grant est fabuleux dans le rôle de cet homme qu’on croit, qu’on croit moins, qu’on ne croit plus, et qu’on croit de nouveau. Donald Sutherland est tout aussi convaincant en père de Grace, qui le découvrira aussi sous un autre jour. Parce que tout l’entourage de cette femme s’affaire inconsciemment à faire s’écrouler tout l’univers qu’elle croyait solide et définitif.

L’acteur britannique Noah Jupe est très juste dans le rôle du jeune Henry, qui occupe une place majeure dans la suite des événements. Dans le rôle de l’enquêteur, vous reconnaîtrez Édgar Ramírez, qui tenait le rôle-titre de la minisérie L’affaire Gianni Versace: American Crime Story.

Si vous n’aimez pas vous embarquer longtemps dans une histoire, c’est parfait pour vous. The Undoing est certainement plus conventionnelle que Big Little Lies, dans sa facture comme dans son propos, mais pas moins captivante. Le premier épisode rappelle certains éléments de Cerebrum, la série de Richard Blaimert : un couple de médecins, dont une psychologue, une disparition, un meurtre. Mais la comparaison se dissipe assez vite.

Récompensée pour Big Little Lies, Nicole Kidman devient une sérieuse candidate au prochain Golden Globe de la meilleure actrice dans une minisérie, avec ce personnage qui oscille constamment entre le déni et la rage. Ce n’est pas encore cette fois qu’elle vous décevra.