Richard Therrien
Sur ICI Télé, on croit encore possible de lancer comme prévu la nouvelle saison du talk-show <em>Bonsoir bonsoir</em> avec Jean-Philippe Wauthier, le lundi 6 avril à 21h.
Sur ICI Télé, on croit encore possible de lancer comme prévu la nouvelle saison du talk-show <em>Bonsoir bonsoir</em> avec Jean-Philippe Wauthier, le lundi 6 avril à 21h.

Quel printemps nous attend?

CHRONIQUE / Les grilles printemps-été des réseaux de télévision ne sont jamais bien garnies. Elles le seront encore moins cette année, en raison de la crise du coronavirus, qui empêche le tournage et le doublage de plusieurs émissions.

Sur ICI Télé, on croit encore possible de lancer comme prévu la nouvelle saison du talk-show Bonsoir bonsoir avec Jean-Philippe Wauthier, le lundi 6 avril à 21h, en adoptant un tout autre ton, dans les circonstances. C’est beaucoup moins sûr pour le nouveau jeu Question de jugement, qui devait remplacer Des squelettes dans le placard, et dont les tournages devaient commencer maintenant. Le diffuseur aura vraisemblablement quatre demi-heures à combler, à 19h, à partir du 20 avril.

TVA réserve ses décisions pour aujourd’hui. Le réseau a en banque toute une saison de Si on s’aimait, le docu-réalité de Guillaume Lemay-Thivierge et Émily Bégin, reporté à deux reprises depuis l’automne. L’émission prendra la case du lundi au mercredi à 19h30, dès le 6 avril, mais les échos ne sont pas très élogieux. Par contre, qu’adviendra-t-il de Sucré salé, animée par Patrice Bélanger? On devra aussi combler les cases laissées vacantes par le retrait de La poule aux oeufs d’or, La voix et la soirée Artis, entre autres. On ne peut tout de même pas rediffuser Les gags et Bloopers TVA à l’infini.

Des quatre grands réseaux, V sera certainement le moins touché pour l’instant, puisque sa programmation estivale se limite à des rediffusions et à de nouvelles émissions de Tout s’embellit avec Julie. Pour traverser la crise, le bulletin NVL a été réduit à 15 minutes, sans la participation de Québec et des régions. En principe, La semaine des 4 Julie doit se poursuivre jusqu’au 2 avril, en prenant toutes les précautions requises au studio MTL Grandé. L’émission est la seule en direct et reliée à l’actualité sur V. Mercredi, la mairesse Valérie Plante et la ministre Marguerite Blais apparaissent dans la liste d’invités de Julie Snyder.

Je ne veux pas voir trop loin, mais le problème risque de faire mal à la grille d’automne si la crise persiste. Entre autres parce que les tournages des séries québécoises commencent dès le printemps. On peut bien sûr retarder de quelques semaines, mais pas des mois. ICI Télé et TVA pourraient alors devoir piger dans le contenu de leurs plateformes payantes, ICI Tou.tv Extra et Club illico, pour boucher les trous de leurs grilles. À V, on a dû interrompre les tournages d’À table avec mon ex, alors que ceux d’Un souper presque parfait n’avaient pas commencé.

DOUBLAGE INTERROMPU

La crise actuelle atteint aussi l’industrie du doublage et de la surimpression vocale, dont les studios sont paralysés, tant ici qu’en France, d’où proviennent la plupart des versions françaises des séries. Ainsi, Super Écran commence déjà à présenter des versions sous-titrées en français des séries de HBO, notamment la troisième saison de Westworld, diffusée le mercredi à 21h, en attendant que le doublage reprenne. Plusieurs autres chaînes québécoises dépendent des studios français, dont les quatre grands réseaux, de même que Séries+, MAX, ELLES Fictions, AddikTV, Prise 2 (pour les séries récentes) et ICI ARTV, entre autres. Le public de ces chaînes, qui n’est pas friand des sous-titres en général, devra éventuellement s’en contenter, ou alors être bombardé de reprises, si la crise s’étend.

L’Union des artistes a reçu plusieurs messages de ses membres, inquiets de constater que le studio MELS à Montréal poursuivait ses opérations, notamment en matière de doublage. Le Groupe TVA devait prendre position hier sur l’éventualité de maintenir le travail, en regard des directives émises par le gouvernement. En principe, celles-ci permettaient à MELS de poursuivre ses activités jusqu’à minuit hier soir. Quelques-unes des chaînes spécialisées de divertissement de Groupe TVA, CASA, Moi et cie, Évasion et Zeste, dépendent beaucoup de la surimpression vocale, qui accompagne plusieurs de ses acquisitions.

L’ÉCHAPPÉE SANS JULIE PERREAULT?

En voyant la finale lundi, les fans de L'Échappée ont eu l’impression que Julie Perreault quittait la série de TVA. Oui mais non; on la reverra, me dit-on. «Le personnage de Brigitte, campé par Julie Perreault, est dans les plans de la cinquième année de L'Échappée», affirme sans hésitation Joëlle Mauffette, chez RuGicomm. Même son de cloche chez le diffuseur et le producteur. Quoi qu'il en soit, il est clair que le personnage de Brigitte ne sera plus au centre des intrigues comme avant. Comme nous a habitués Michelle Allen, la saison de cette année a pris fin dramatiquement, avec deux morts. L’autrice, qui a déjà été comédienne, s’est même gardé un petit rôle, qui a fini dans un bain de sang! La cinquième saison de L’Échappée est prévue pour l’automne, si tout va bien.

Pour commenter, rendez-vous sur ma page Facebook.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.