Douze ans après avoir mis fin à sa série hebdomadaire, Paul Arcand revient à TVA par la grande porte avec, en poche, l'adaptation d'un concept français qui réinvente l'entrevue.

Paul Arcand devient le confident de TVA

CHRONIQUE / Son retour à TVA était resté top secret jusqu'à mardi. Un exploit en cette ère des réseaux sociaux. Malgré le titre de sa nouvelle émission, Conversation secrète, ses grandes entrevues le resteront beaucoup moins. Douze ans après avoir mis fin à sa série hebdomadaire, Paul Arcand revient par la grande porte avec, en poche, l'adaptation d'un concept français qui réinvente l'entrevue.
Depuis 12 ans, le morning man le plus écouté au pays en a reçu des propositions pour revenir à la télé. Mais aucune d'entre elles ne parvenait à le faire vibrer. On lui a même offert d'animer un jeu-questionnaire! Quand Fair-Play est arrivé avec Conversation secrète, il a été charmé par sa formule, mais aussi parce qu'elle ne revient pas chaque semaine; 10 émissions d'une heure sont prévues pour la saison 2017-2018, dans une case horaire qui n'est pas déterminée. Le dimanche, dans les créneaux laissés vacants par la fin du Banquier? On sait seulement que la première sera diffusée à l'automne.
Oubliez le show de chaises habituel des grandes entrevues; pour Conversation secrète, 10 caméras suivent en permanence l'animateur et son invité se déplacer dans des lieux significatifs. Le duo ne voit jamais les lentilles, toujours placées en retrait, ce qui facilite la confidence. Un beau terrain de jeu pour le réalisateur Jean Lamoureux (Star AcadémieLa voix), qui n'en est pas à son premier défi.
Vous ne verrez pas d'artistes ploguer un disque ou un spectacle chez Paul Arcand. Le redoutable intervieweur veut des gens qui se confient rarement, et qui ne feront pas la traditionnelle tournée des médias. «Ça prend des invités qui ont envie de parler, qui n'ont pas envie de faire 50 entrevues mais qui veulent en faire une», affirme l'animateur.
En France, depuis 2013, une trentaine de personnalités se sont confiées à l'animateur Michel Denisot, dont Vincent Cassel, Omar Sy et le premier ministre Manuel Valls, à peine quelques jours après les attentats contre Charlie Hebdo. L'émission est diffusée là-bas sur Canal+, et c'est la première fois qu'un autre pays adapte le format. Gérard Depardieu s'y est confié sur la mort de son fils Guillaume et sur ses affinités avec Vladimir Poutine. Dans l'émission française, il n'est pas rare que des passants abordent l'invité vedette pour le féliciter ou pour un égoportrait.
Paul Arcand n'a pas voulu donner de noms apparaissant sur sa liste d'invités potentiels. Pourrait-il par exemple inviter Guy Cloutier? «Moi, je parle à tout le monde», a-t-il répondu en conférence de presse. L'animateur, qui n'est pas partisan des entrevues complaisantes, risque de confronter ses invités, sans les bombarder comme il sait le faire à la radio, au 98,5 à Montréal.
Malgré le succès de l'émission Arcand, diffusée de 2000 à 2005, l'animateur avait mis de côté la télé pour se consacrer à ses documentaires, notamment Les voleurs d'enfance, gros succès du box-office. Il avait aussi animé quelques rendez-vous spéciaux à TVA. Parlant de grandes entrevues, l'émission Virages, animée par Marie-Claude Barrette, ne sera pas de retour après deux saisons. TVA n'écarte toutefois pas l'idée d'en refaire de façon occasionnelle.
Séraphin gagne contre Karl & Max
Les pays d'en haut, dont la deuxième saison commençait lundi à 21h, l'a emporté sur Karl & Max; 989 000 fidèles ont regardé la série d'ICI Radio-Canada Télé contre 654 000 pour celle de TVA, déjà disponible au Club illico. Par contre, à 20h, Ruptures (767 000) reste deuxième à ICI Télé après L'Échappée (1061 000) à TVA. Pas certain que de placer Les recettes pompettes (392 000) à 20h30 après Taxi payant (264 000) soit une bonne idée. L'an dernier, l'émission la plus regardée de V dépassait les 600 000 fidèles. À 19h, le succès ne se dément pas pour District 31 (1145 000) à ICI Télé, qui bat facilement Piment fort (633 000) à TVA.