La productrice Julie Snyder fera confiance à Jay Du Temple pour animer la nouvelle mouture d'Occupation double, qui sera diffusée à compter de cet automne sur les ondes de V.

Occupation double à l'assaut du dimanche

CHRONIQUE / Jay du Temple avait 11 ans quand Occupation double a commencé. Trop jeune pour s'intéresser aux rivalités et aux stratégies de la téléréalité numéro un au Québec. Son nom ne vous dit peut-être rien, mais l'humoriste roule sa bosse depuis quelques années, et cumule les apparitions dans Like-moi!, et chaque semaine dans Coge G. à VRAK. C'est à lui que Productions J a confié l'animation d'Occupation double, tournée dans l'île paradisiaque de Bali, et diffusée durant 12 semaines à V cet automne. Miser sur un nouveau nom en télé, c'est totalement 2017.
On est assez confiant à V pour loger l'édition de 90 minutes le dimanche soir, contre les gros canons de la concurrence, La voix junior à TVA et Tout le monde en parle à ICI Radio-Canada Télé. La chaîne n'avait pas osé se mesurer aux autres ce soir-là depuis Big Brother en 2010. Et ce n'est pas tout : l'émission se déploiera en trois autres demi-heures le lundi, le mardi et le mercredi, en plus de l'émission en coulisses, le jeudi. Après chaque émission à V, les plus mordus pourront zapper vers MusiquePlus pour regarder ODplus en direct, un genre d'Antichambre, où l'animatrice Marina Bastarache - ex-Célibataires et nus - reviendra sur l'émission avec divers collaborateurs, dont Laurie Doucet, révélée par Occupation double en Californie. Le Youtubeur Nabil Lahrech est aussi du nombre, lui que Julie Snyder a découvert grâce à son fils Thomas, un vrai fan.
Coiffée du casque de construction obligatoire, Julie a convoqué la presse dans les locaux des Industries Bonneville à Beloeil, fabricant de la maison préusinée que remportera le couple gagnant, d'une valeur de 400 000 $. Un chalet de style urbain, avec terrasse sur le toit, qu'on installera en pleine nature à Mont-Tremblant, et d'où proviendra la première émission de la série, début octobre.
Plusieurs changements dans cette nouvelle mouture. D'abord, les candidats auront des téléphones intelligents à leur disposition, une première. Mais attention, ils ne pourront d'aucune façon communiquer avec l'extérieur ou lire les réactions du public à leurs frasques. À quoi ça sert alors? À prendre des photos ou écrire des commentaires destinés aux réseaux sociaux, qui ne seront publiés qu'au moment de la diffusion de l'émission, trois semaines après l'enregistrement. Oubliez les textos et l'application Tinder, il va sans dire.
Si la production tient parole, on aura droit à un choix plus éclectique et moins stéréotypé de candidats, «physiquement, culturellement, intellectuellement», annonce Julie Snyder. Pour se distancer de l'ancienne formule, on a changé le logo et on rafraîchira le thème musical. On promet que l'émission n'aura jamais été aussi interactive, promettant une expérience 360 sur le Web, et même des ODmojis, équivalents emojis adaptés à l'émission.
Voici l'équipe de collaborateurs qui oeuvreront lors des 12 semaines que durera l'aventure d'<i>Occupation double </i>tournée cette année dans l'île paradisiaque de Bali.
Jay du Temple avait d'abord auditionné pour la quotidienne de MusiquePlus. C'était avant que Julie le voit en spectacle et soit conquise. À 25 ans, il a l'âge des candidats de l'émission. Premier humoriste à animer l'émission, il risque de lâcher quelques gags aux soupers d'élimination, sans oublier son rôle de confident et d'ami des participants. Il croit que la destination, plus exotique, risque d'attirer un plus large spectre de candidats.
L'humoriste, qui a lui-même joué dans la parodie de téléréalité de Like-moi!, Je choisis Jonathan, s'envolera vers Bali au lendemain de son spectacle du 8 septembre au Métropolis à Montréal, pour y rester jusqu'à la fin novembre. Il participe aussi à un livre, Histoires de gars, écrit conjointement avec deux autres humoristes, à paraître dans l'année qui vient.
Les candidats, qui ne sont toujours pas choisis, doivent avoir de 20 à 35 ans. À Québec, les auditions auront lieu les 3, 4, 10 et 11 juin, dans un lieu qui reste à déterminer.
Le hockey marche fort à TVA Sports
Le troisième match de la série Canadien-Rangers a attiré 1560 000 amateurs, dimanche soir à TVA Sports. En l'absence de La voix, reportée au lendemain à TVA, le hockey a même atteint une pointe à 2018 000. À ICI Radio-Canada Télé, Tout le monde en parle a tout de même fait bonne figure avec ses 880 000 accros. Le diffuseur public a eu plus de difficultés lundi contre La voix, vue par 2011 000 téléspectateurs à TVA; District 31 a conservé 1126 000 adeptes à 19h, mais Dans l'oeil du dragon a dû se contenter de 399 000 irréductibles, et Les échangistes, de 318 000. Plusieurs m'ont demandé les chiffres du hockey à CBC : le premier match du 12 avril a attiré 219 000 amateurs, et le second du 14 avril, 318 000, pour le Québec francophone.