Pénélope McQuade anime Les échangistes pour une deuxième saison, à ICI Radio-Canada Télé.

Nouveau départ pour Les échangistes

CHRONIQUE / Il faut l'admettre : il y avait tout un monde entre la première des Échangistes l'an dernier, et celle de lundi soir, qui lançait la deuxième saison à ICI Radio-Canada Télé.
Une émission beaucoup plus fluide, qui a passé bien vite. Un bon dosage entre les interventions de Pénélope McQuade et de ses échangistes, Jean-François Breau et Pier-Luc Funk. Et l'ajout d'un orchestre en studio, qui n'est pas accessoire, et contribue beaucoup à dynamiser l'émission. Moi qui n'étais pas convaincu l'été dernier, je risque sûrement d'y revenir plus souvent cette saison.
Ne nous trompons pas : Les échangistes reste un talk-show léger, mais pas insignifiant pour autant. Marie-Mai, qui accordait sa première entrevue depuis la naissance de sa fille Gisèle, a parlé d'un accouchement difficile, bien différent de ce qu'elle s'était imaginé. Elle s'était préparée à accoucher dans une baignoire, dans une maison de naissance; elle a plutôt eu une césarienne et on l'a endormie, sans qu'elle puisse avoir son bébé contre elle.
Bien sûr, la maternité l'a recentrée sur les choses importantes. «Je regarde ma fille, pis je me dis, plus jamais je vais m'en faire pour ce que les gens pensent de moi, pour un message sur Twitter, pour un commentaire ridicule. Moi, ma priorité, c'est elle.» D'ailleurs, le fait que le nom de Gisèle ait fait jaser l'a laissée complètement indifférente. Il n'y a qu'au Québec qu'un nom qui sonne un peu ancien puisse déranger, pense la chanteuse.
Michel Barrette prépare un projet de film, où il partagera la vedette avec son bon ami, l'acteur français Michel Boujenah. L'idée de départ était Une par jour, dans lequel un homme doit coucher avec une femme chaque jour, faute de quoi il mourra. Mais l'idée s'est transformée en un autre projet, qu'il compte bien mener à terme.
Guy A. Lepage était de la toute première émission des Échangistes l'an dernier. «On se donne une deuxième chance», a-t-il dit d'emblée. Pénélope a dû admettre que sa première avait été «un tour de spin dans la sécheuse durant 60 minutes». Guy A. a donné plus de détails sur le spectacle Bonne fête Montréal du 17 mai prochain au Centre Bell. Notamment qu'on rendra hommage à Leonard Cohen avec son fils Adam, et qu'il y aura un segment disco, et un autre de l'époque des cabarets.
Le kidnapping de Salvail
Le producteur des Échangistes, Éric Salvail, a surgi sur le plateau pour kidnapper Pénélope et l'emmener à son émission en direct à V. Ça ne s'était pas fait depuis Guy A. Lepage, qui avait quitté son plateau de Besoin d'amour à TQS, pour se rendre sur celui de Gregory Charles, dans Chabada à TVA. À moins que ce soit l'inverse?
Cette première réussie sera-t-elle gage de succès? Pénélope McQuade s'installe pour les cinq prochains mois dans la case de 21h en semaine. Nathalie Petrowski et Isabelle Racicot, ses deux nouvelles échangistes, se joindront à l'équipe dès cette semaine.