Richard Therrien
Le Soleil
Richard Therrien
En engageant une femme issue de la diversité, crédible et respectée, Noovo envoie aussi un message fort qui a tout pour réjouir et qui mérite d'être salué.
En engageant une femme issue de la diversité, crédible et respectée, Noovo envoie aussi un message fort qui a tout pour réjouir et qui mérite d'être salué.

Noémi Mercier sera le visage de l'info sur Noovo

CHRONIQUE / La question est sur bien des lèvres : mais à quoi ressembleront les nouvelles sur Noovo? Depuis plusieurs mois déjà, le diffuseur prépare dans le plus grand secret l'ouverture de ses salles d'information, prévue au printemps prochain. Le Soleil a appris que la journaliste Noémi Mercier sera la chef d'antenne principale des nouveaux bulletins de l'ancien V.

La chaîne généraliste de Bell Média, qui comptait en faire l'annonce la semaine prochaine, mise énormément sur la journaliste pour donner une crédibilité à son service d'information, en plus d'adopter un nouveau ton dans la livraison des nouvelles et d'attirer un public qui ne se sent généralement pas interpellé par l'information télévisée.

Reporter et chroniqueuse au magazine L'Actualité, Noémi Mercier fait partie de l'équipe de collaborateurs du magazine Dans les médias, animé pour la quatrième saison par Marie-Louise Arsenault à Télé-Québec. À l'affût des courants médiatiques, elle traite de manière avisée et critique d'enjeux très actuels quels qu'ils soient, de la condition des femmes aux minorités culturelles, du sensationnalisme en information. En engageant une femme issue de la diversité, crédible et respectée, Noovo envoie aussi un message fort qui a tout pour réjouir et qui mérite d'être salué.

Sans doute tenue au silence, Noémi Mercier n'a pas retourné les appels du Soleil. Télé-Québec confirme que la journaliste sera déjà moins présente cet hiver à Dans les médias; on comprend qu'elle doit se préparer à ce nouveau rôle qui lui sera confié. Noémi Mercier anime aussi l'excellente série documentaire Kebec, qui sera de retour pour une troisième saison au printemps à Télé-Québec et dont le tournage se poursuivra jusqu'en février.

Bell Média est en plein recrutement de journalistes à la grandeur de la province en vue du grand retour de son réseau généraliste à l'information. Rappelons qu'en faisant l'acquisition de TQS en 2008, Remstar avait alors fermé toutes les salles de nouvelles du réseau, un choix qui avait fait grand bruit à l'époque. La nouvelle chaîne V a quand même dû s'engager à consacrer quelques heures par semaine de sa programmation à l'information, produite au privé et diffusée à des heures indues et sans aucune promotion.

En se portant acquéreur de V, devenue depuis Noovo, Bell Média s'est engagé à construire deux studios destinés aux nouvelles, à Montréal et à Québec, en plus de former des équipes de journalistes à Saguenay, à Trois-Rivières et à Sherbrooke. L'entreprise a confié ce mandat rare et stimulant à Jean-Philippe Pineault, qui a dirigé des salles de nouvelles à La Presse Canadienne et chez Cogeco Média.

L'embauche massive de journalistes pour la création d'une nouvelle salle de nouvelles a suscité énormément d'intérêt et de curiosité chez le personnel de toutes les entreprises de presse au Québec, mais aussi beaucoup de crainte de la part des dirigeants, surtout de chaînes de télévision. Même les plus gros joueurs ont peur que leurs habitués soient tentés d'aller voir ailleurs.

Jean-Philippe Pineault a déjà dérobé plusieurs noms chez la concurrence, dont Émilie Beaulieu et Dominik Paulin à Radio-Canada, Catherine Mauffette à La Presse Canadienne, Mick Côté à Urbania et Ariane Lafrenière, partie de TVA il y a deux ans, qui occuperont des postes importants. Tous, ils correspondent à l'orientation audacieuse et novatrice que Noovo souhaite donner à son service de l'information. Toujours selon nos sources, la chaîne doit annoncer prochainement d'autres noms qui s'ajouteront à l'équipe d'information de Noovo.

Pour commenter, rendez-vous sur ma page Facebook.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.