District 31 sera la seule série à rester durant les Jeux de PyeongChang en février.

La police règne à Radio-Canada

CHRONIQUE / Inutile de me torturer, je ne peux rien vous dire sur District 31, parce que je ne sais rien. Luc Picard non plus, lui qui arrive dans la série cet automne. «J'ai été autorisé à vous dire que je joue une police... dans un poste de police!» a-t-il répondu à Pénélope McQuade, devant les journalistes, au lancement de la programmation automne-hiver d'ICI Radio-Canada Télé, mardi.
De toute façon, vous m'en voudriez de révéler si Patrick et Nadine sont toujours de ce monde. Je laisse ce plaisir à l'auteur, Luc Dionne, qui est maître dans l'art de l'omertà, et qui dévoilera tout le 11 septembre à 19h, dans un épisode sans pause publicitaire. Outre la possible mort de Marie dans Unité 9, je ne me souviens pas d'une série aussi enveloppée de mystère, et qui suscite autant d'enthousiasme. Sachez que District 31 sera la seule série à rester durant les Jeux de PyeongChang en février, mais à 18h30.
Des 15 nouveautés originales qui apparaissent à la grille d'ICI Radio-Canada Télé, en vigueur dès le 11 septembre, celle qui m'intrigue le plus est assurément Faits divers, une autre série policière, celle-là de Joanne Arseneau, aux allures de Fargo, avec Isabelle Blais et Fabien Cloutier. Un genre que j'aime, et qui plaît à beaucoup de monde par les temps qui courent.
Isabelle Blais racontait que le téléspectateur aura une bonne idée des coupables dès le début. Son plaisir sera de voir les personnages «se dépatouiller dans leurs mensonges», dit-elle. Comme dans Columbo? J'en saurai plus au visionnement de presse jeudi, et je vous en reparle ensuite. Disons seulement que Constance Forest (Isabelle Blais) devra enquêter sur un double meurtre à Saint-Canut, forcée de collaborer avec des enquêteurs de la grande ville. La série prend la case du lundi à 20h contre L'échappée de TVA.
Je suis aussi curieux de voir Olivier, la série de Serge Boucher inspirée du livre de Josélito Michaud, Dans mes yeux à moi, le même soir à 21h. On suivra l'enfant de famille d'accueil en famille d'accueil, de 6 à 8 ans et de 16 à 18 ans, des années 60 à 80. Sébastien Ricard ne se fera pas aimer en homme violent, chez qui aboutira le pauvre Olivier. Heureusement, le petit sera adopté par des parents plus aimants, joués par Catherine Proulx-Lemay et Steve Laplante. La minisérie Le siège, tournée au Nouveau-Brunswick avec Gilles Renaud et Alexandre Goyette, suivra dans la même case, à partir du 6 novembre. Si vous n'avez pas vu Trop sur Véro.tv, ne la manquez pas le lundi à 19h30. Un bijou de comédie, avec l'adorable duo Évelyne Brochu et Virginie Fortin.
Le diffuseur a tenté plusieurs concepts de variétés plus ou moins heureux ces dernières années, mais croit tenir un succès avec Ici on chante, la nouveauté de Véronic DiCaire, diffusée le vendredi à 20h. Trois artistes, chanteurs ou pas, viennent chaque semaine se prêter à des numéros musicaux bâtis autour de leurs personnalités. Debbie Lynch-White viendra entre autres refaire le clip de C'est zéro de Julie Masse dans une bibliothèque. Un invité veut chanter avec Dalida? Véronic DiCaire s'en charge.
Du côté des retours, Hélène Florent fait son entrée dans Unité 9 comme nouvelle détenue. Et on verra si Jeanne (Eve Landry) a réussi à s'enfuir de la prison ou si elle a tout bonnement regagné l'établissement pour narguer Normand Despins (François Papineau). Réponse le mardi 12 septembre à 20h. Mémoires vives reprend du service le même soir à 21h, pour une dernière demi-saison. La pauvre Dre Laramée (Marianne Farley) est toujours tenue captive par le vilain Jérémie (Pier-Luc Funk). Les impatients peuvent déjà voir les trois premiers épisodes sur ICI Tou.tv.
J'ai vu les six premiers épisodes des Simone, disponibles sur Véro.tv, et c'est très bon. Même que c'est encore meilleur que la première saison. Attendez de voir le nouveau chum de Laurence (Rachel Graton), parfait, peut-être même trop. Et Élizabeth (Karine Gonthier-Hyndman), dans sa quête de pimenter sa vie sexuelle, nous donne droit à d'autres scènes vraiment drôles. En ondes dès le mercredi 13 septembre à 21h30.
En direct de l'univers démarre sa saison avec une spéciale rentrée de 90 minutes, le samedi 9 septembre à 18h30. Michel Tremblay, Katherine Levac, Lara Fabian et Patrick Lagacé viendront les semaines suivantes. Le reste de la soirée appartient aux séries canadiennes ou étrangères comme Anne, Victoria, Le directeur de nuit et Les liens du sang. Celle-ci, coproduite par Sphère Média Plus, raconte la guerre de pouvoir au sein de la mafia montréalaise durant l'emprisonnement de Vito Rizzuto (Anthony LaPaglia). Quelques acteurs québécois y apparaissent, dont Maxim Roy, Vincent Leclerc et Claudia Ferri. À partir du samedi 11 novembre à 21h. Il faudra attendre en janvier pour voir Notre vie, version française de This Is Us, qui fait sensation aux États-Unis. Le doublage français m'a semblé de qualité.
Le téléjournal fait peau neuve à 22h, avec un nouveau décor, un nouveau thème musical et un nouvel habillage. Avec un bulletin qui porte désormais son nom, Le téléjournal avec Céline Galipeau, la chef d'antenne promet une formule plus dynamique et moins traditionnelle. Plus de longs reportages et d'entrevues, moins de sujets mais plus approfondis. Le téléjournal avec Pascale Nadeau sera aussi transformé le week-end. Tous les bulletins adoptent d'ailleurs une nouvelle ouverture dès lundi prochain, y compris Le téléjournal Québec, qui conserve toutefois le même décor.
La programmation hivernale a occupé une grande partie du lancement de mardi. J'ai surtout retenu Les magnifiques, une série à sketchs qui a fait beaucoup rire l'assistance, avec Léane Labrèche-Dor, Geneviève Schmidt, Marie-Hélène Thibault et Julie Ringuette. Cheval serpent, qui a jusqu'à maintenant obtenu 700 000 visionnements sur l'Extra d'ICI Tou.tv, sera diffusée à la télé cet hiver, tout comme la nouveauté de Richard Blaimert, Hubert et Fanny. Il faudra aussi attendre à l'hiver pour voir 1res fois avec Véronique Cloutier, un concept «qui se résume facilement», a-t-elle ironisé, après l'aventure de Votre beau programme. Mais l'hiver est encore loin, on aura bien le temps d'y revenir.