Richard Therrien
Le Soleil
Richard Therrien
À l'animation, Véronique Cloutier était parfaite, emportée par cette assistance déchaînée.
À l'animation, Véronique Cloutier était parfaite, emportée par cette assistance déchaînée.

«La fureur»: gros trip nostalgique

CHRONIQUE / Un an presque jour pour jour après des retrouvailles réussies sur toute la ligne, les fans de «La fureur» avaient retrouvé leurs voix samedi au Studio 42. Véronique Cloutier avait du mal à contenir leur enthousiasme, au point de ne pas toujours entendre les réponses. «La fureur» est certainement en voie de devenir un rendez-vous annuel incontournable.

La rivalité avait rarement atteint des niveaux aussi élevés qu'hier, alors que gars et filles protestaient constamment contre les décisions des juges. Il faut dire que les participants manquaient de discipline et de clarté dans leurs réponses, parlant en même temps ou donnant des bouts de titres. Mais c'est aussi ça La fureur.

La recrue Mariana Mazza s'est bien payée la tête d'un vétéran en posant la question: «Véro, c'est qui Jean-Michel Dufaux?» Et pour enfoncer le clou un peu plus tard: «Je voulais juste dire que je m'excuse à Jean-Martin Dufour.»

Les habitués ont reconnu leurs jeux préférés: la chanson arrêtée, la fosse aux chansons, le face à face et «Je l'ai eu, tu joues pus». C'est pour le jeu de Carmen qu'on en est presque venus aux coups (bon, j'exagère), entre autres pour Hot N Cold de Katy Perry, que Julien Lacroix jurait (sur la tête de Lorie) avoir prononcé. Le capitaine des recrues, Phil Roy, s'est mordu les doigts d'avoir répondu à la place du capitaine des vétérans, Sébastien Benoit, faisant perdre un point à son équipe. Pointage égal oblige en fin de match, on a dû départager avec une question ultime, et ce sont les filles qui l'ont emporté au compte de 14 à 13. Et avec quelle chanson? We Are The Champions. Beau flash de la production.

Plusieurs ont cru retourner presque 20 ans en arrière en voyant surgir Lorie et son mégasuccès de 2001, Je serai (ta meilleure amie). La chanteuse française devenue actrice était visiblement heureuse de retrouver ce plateau qu'elle a visité à plusieurs reprises à l'époque. Kevin Parent est venu reprendre un pot-pourri de ses premiers succès, dont Boomerang et Seigneur. «La chanson québécoise est en bonne santé», a lancé l'artiste devant la foule en délire.

L'équipe des filles l'a emporté au compte de 14 à 13.

Et pour finir, on a réuni 13 vedettes de Star Académie pour reprendre les chansons-thèmes des cinq éditions. Un numéro magique pour les fans de l'émission, qui manquait peut-être un peu de fignolage, entre autres dans les enchaînements. Aux côtés des Marie-Mai et Brigitte Boisjoli, des visages qu'on n'avait pas vu depuis longtemps étaient sur scène, dont ceux de Jean-François Bastien, Marc-André Niquet et Corneliu.

À l'animation, Véronique Cloutier était parfaite, emportée par cette assistance déchaînée. La production avait entendu les commentaires de l'an dernier: les paroles apparaissaient plus tôt en bas d'écran et on n'a pas fini sèchement comme l'an dernier, laissant le thème rouler. L'émission a passé trop vite, on aurait bien pris un ou deux autres numéros spéciaux, mais pour ça, il faudra attendre l'an prochain. Parce qu'il serait bien étonnant qu'ICI Télé ne ramène pas ce party qui lance si bien l'année.

Pour commenter, rendez-vous sur ma page Facebook.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

Les artistes de «La fureur 2020» réunis.