Richard Therrien
Dans <em>Intimidation</em>, Adam Price (joué par Richard Armitage) est un père de famille tout ce qu’il y a de plus normal. Bien marié, deux garçons, dans une banlieue cossue, sans histoire... jusqu’à ce qu’une mystérieuse femme (Hannah John-Kamen) aux yeux perçants, une casquette vissée sur la tête, fasse irruption dans sa vie et jette tout par terre.
Dans <em>Intimidation</em>, Adam Price (joué par Richard Armitage) est un père de famille tout ce qu’il y a de plus normal. Bien marié, deux garçons, dans une banlieue cossue, sans histoire... jusqu’à ce qu’une mystérieuse femme (Hannah John-Kamen) aux yeux perçants, une casquette vissée sur la tête, fasse irruption dans sa vie et jette tout par terre.

Intimidation: tout finit par se savoir

CHRONIQUE / «Votre femme vous a trompé.» «Votre fille se prostitue.» «Je connais vos nombreuses liaisons.» Lorsqu’elle apparaît, ce n’est jamais pour vous donner de bonnes nouvelles. Ce qui déstabilise, c’est qu’elle connaît tout de vous, de vos proches, des choses que vous ignoriez vous-mêmes. Et après son passage, tout fout le camp.

Voilà le point de départ d’Intimidation, version française de The Stranger, série britannique troublante, mais qui rend accro, dont les huit épisodes sont disponibles sur Netflix depuis la fin janvier. Après Sécurité, le romancier américain Harlan Coben, réputé pour ce que les Anglais appellent des page-turner, porte ainsi à l’écran son polar publié en 2015, et c’est réussi.

Adam Price (Richard Armitage) est un père de famille tout ce qu’il y a de plus normal. Bien marié, deux garçons, dans une banlieue cossue, sans histoire... jusqu’à ce qu’une mystérieuse femme (Hannah John-Kamen) aux yeux perçants, une casquette vissée sur la tête, fasse irruption dans sa vie et jette tout par terre. Bouleversé d’apprendre que sa femme n’est pas du tout celle qu’il croyait, Price veut tout savoir d’elle, de ce qu’elle lui a caché si longtemps. Il en fait une obsession, scrute chaque détail la concernant, en tentant de protéger son image auprès de leurs deux fils adolescents.

Entre en scène la détective Johanna Griffin, au bord de la retraite et en pleine séparation, qui enquête sur la découverte du corps sans tête d’un alpaga. Les deux histoires finiront bien sûr par se croiser. Dans ce rôle, Siobhan Finneran, celle qui jouait O’Brien, la méchante femme de chambre dans Downton Abbey, qui déposait un savon au pied du lit de Lady Cora pour la faire tomber. Griffin use de méthodes parfois directes pour faire parler ses suspects, peu importe leur âge.

Chacune des apparitions de la mystérieuse étrangère donne froid dans le dos; les réactions de ses «victimes» valent 100 000 livres sterling. Transposée chez les Britanniques, Intimidation a tout ce qu’il faut pour vous accrocher : le flegme des personnages les rend encore plus mystérieux, l’histoire est extrêmement prenante, et on peut difficilement laisser rouler le générique sans regarder l’épisode suivant. Le «boss du thriller» a confié à Variety qu’il ne signerait une deuxième saison qu’à la condition qu’il trouve un bon filon.

«LES CHEFS!»: RETOUR SUR LE PASSÉ

Alors qu’on tournait hier la finale des Chefs!, on annonçait la diffusion d’une émission spéciale pour lancer cette 10saison, le lundi 30 mars à 20h sur ICI Télé : Les chefs! — l’impact donnera la mesure du rayonnement et de l’influence de la compétition culinaire depuis son entrée en ondes à l’été 2010. Nous y reverrons bien sûr des candidats des neuf saisons. Élyse Marquis et Daniel Vézina présenteront dès la semaine suivante les 13 nouveaux aspirants-chefs, en compagnie des juges Jean-Luc Boulay, Pasquale Vari et Normand Laprise.

DE LA «VOIX JUNIOR» À «THE VOICE» EN FRANCE

En 2016, Marie-Mai la recrutait dans son équipe à La voix junior; samedi dernier, au tour de Lara Fabian d’en faire autant à The Voice en France. À sa participation aux auditions à l’aveugle sur TF1, Maxyme Bouchard, de Bromont en Estrie, a vu trois coachs se retourner, charmés par son interprétation de 7 Rings d’Ariana Grande : Lara, Pascal Obispo et au tout dernier instant, Amel Bent. Âgée maintenant de 17 ans, Maxyme en avait 14 au moment de La voix junior et s’était rendue à l’étape des duels. À TVA, La voix a rallié dimanche 1929 000 téléspectateurs, témoins du retour-surprise de Suzie Villeneuve. Sur ICI Télé, Tout le monde en parle a été vue par 843 000 fidèles.