Fanny Mallette, André Kasper, Henri Chassé, Mylène St-Sauveur et Christine Beaulieu feront partie de la distribution du nouveau projet de Richard Blaimert à qui l'on doit notamment Nouvelle adresse et Les Hauts et les Bas de Sophie Paquin.

Cupidon frappe à Radio-Canada

CHRONIQUE / Je vous en parlais depuis janvier, mais voilà que le nouveau projet de Richard Blaimert prend forme : un drame romantique intitulé Hubert et Fanny, sur un coup de foudre improbable entre un homme et une femme que tout sépare. Réalisée par Mariloup Wolfe et Richard Blaimert, la série de 12 épisodes d'une heure prendra l'antenne la saison prochaine à ICI Radio-Canada Télé, fort probablement le lundi soir.
Dans le ton, l'oeuvre sera plus légère que la précédente série de l'auteur, Nouvelle adresse. Pour interpréter le couple vedette, on a choisi des acteurs qui n'ont jamais eu les rôles principaux d'une série : Mylène St-Sauveur, qu'on a vue dans Le chalet, Complexe G et récemment dans L'heure bleue, et Thomas Beaudoin, vu dans Blue Moon et Victor Lessard, deux titres du Club illico, et qui a une gueule de mannequin. Celui-ci fait aussi carrière en anglais et compte quelques apparitions dans la série The Blacklist à NBC. Un choix audacieux, qui honore la maison de production Sphère Média et le diffuseur.
La rencontre entre Hubert et Fanny aura lieu en plein hold-up. Pas le meilleur endroit pour tomber amoureux, mais un tel drame suscite certainement de vives émotions. Et comme ils devront s'aider l'un et l'autre, ça crée des liens. Or, Fanny est en ménage avec Guillaume (Mickaël Gouin) depuis sept ans. Un couple sans histoire, qui tente d'avoir un enfant. Au cours de la série, on verra comment un coup de foudre peut transformer des individus, qui menaient pourtant une vie heureuse. Mylène St-­Sauveur et Mickaël Gouin se retrouvent, eux qui formaient aussi un couple dans Mon ex à moi, la comédie avec Sophie Desmarais à Séries+.
Contrairement à Nouvelle adresse, on n'est pas ici dans un milieu très aisé. Fanny, 29 ans, est travailleuse sociale et oeuvre auprès de femmes en difficulté dans un CLSC, qu'on imagine dans le quartier Rosemont. Tout le contraire, sa soeur Frédérique (Christine Beaulieu) est urologue et évolue dans un univers plus masculin. On connaîtra aussi sa meilleure amie Pastel, jouée par Olivia Palacci, la réceptionniste de Mensonges. Henri Chassé joue le père de Fanny, et Fanny Mallette, sa conjointe. Est né de cette union un enfant, joué par André Kasper, le Siffleux des Pays d'en haut.
Hubert, 34 ans, est tatoueur. Un homme qui ne jure fidélité qu'à son chien. Pas le genre à vouloir s'engager dans une relation. En tout cas, pas jusqu'à la rencontre fatidique. Pas un «crosseur» non plus, prévient l'auteur. Marc Messier et Anne-Marie Cadieux jouent ses parents séparés, et Rodley Pitt, qui sort tout juste de l'École nationale de théâtre, sera son coloc. On imagine facilement Fanny utiliser comme prétexte de vouloir se faire tatouer pour revoir le beau Hubert. À quel endroit sur le corps?
Richard Blaimert, qui laissera place à l'humour, annonce une série beaucoup plus réaliste que Les hauts et les bas de Sophie Paquin. Mariloup Wolfe, qui avait réalisé la première saison de Ruptures, a eu le coup de foudre pour ce nouveau projet, qu'elle commence à tourner le 6 mai. Risque-t-on de vouloir à tout prix que Fanny choisisse d'aller vers Hubert? Pas si simple, parce qu'on risque aussi d'aimer son chum actuel, Guillaume.
Hubert et Fanny arrive à un moment où les intrigues romantiques occupent souvent une place bien secondaire dans nos séries. Et il y a bien longtemps qu'on n'a pas eu de couple aussi fort qu'Émilie et Ovila ou Pete et Lola. Souhaitons qu'Hubert et Fanny puisse raviver l'intérêt pour les grandes histoires d'amour dans notre télé.
14e saison de Tout le monde en parle
Le contraire aurait été bien étonnant : Tout le monde en parle a obtenu son passeport pour une 14e saison, cet automne à ICI Radio-Canada Télé. Encore cette année, l'émission de Guy A. Lepage et de Dany Turcotte a su maintenir son auditoire, malgré les gros canons de TVA. Dimanche soir, 794 000 téléspectateurs l'ont regardée, contre 1929 000 pour La voix. Contre le hockey, le soir de Pâques, elle en avait rallié 880 000. En données confirmées, qui incluent les enregistrements, Tout le monde en parle franchit bien souvent le million. La dernière de la saison sera diffusée dimanche à 20h.
Fin du hockey, fin du million
Le dernier match entre les Canadiens et les Rangers a rallié en moyenne 1509 000 amateurs, samedi soir à TVA Sports, dont la direction a dû recevoir l'élimination de l'équipe montréalaise comme une douche froide. Un peu courtes comme séries pour renouer avec le million de téléspectateurs. Le même soir, 350 000 Québécois francophones ont plutôt choisi de suivre le match à CBC.