L'acteur américain Billy Campbell et l'actrice québécoise Karine Vanasse sont les deux têtes d'affiche de la série Cardinal.

Bon cop, bad cop

CHRONIQUE / Lui, un enquêteur ontarien, entêté et tourmenté, qui traîne un passé trouble. Elle, une détective québécoise, droite, qui garde la tête froide mais cache ses véritables intentions. Vous avez le duo principal de Cardinal, nouvelle série canadienne en six épisodes de Super Écran et CTV, diffusée simultanément en français et en anglais.
Les séries policières ont toujours la cote, et on le voit avec le succès phénoménal de District 31. Cardinal saute dans la vague, avec l'acteur américain Billy Campbell et Karine Vanasse comme têtes d'affiche, et Podz à la réalisation. Ne vous attendez pas au rythme haletant d'un Blue Moon ou d'un Mensonges; Cardinal est un drame psychologique qui prend son temps et offre assez peu de tension, du moins au départ.
Nous sommes en plein hiver à Sudbury, dans le nord de l'Ontario, où la série a été tournée entièrement en anglais. Le détective John Cardinal doit travailler contre son gré avec une enquêteuse sortie des crimes financiers, Lise Delorme, quand le corps d'une adolescente est trouvé, enfermé dans la glace et dans un piteux état. Même sans preuves, Cardinal fait le lien avec d'autres disparitions et conclut à des meurtres en série. La suite est sordide, sachez-le.
J'ai préféré le deuxième épisode au premier, où les indices sont révélés au compte-gouttes, mais j'aurais aimé sortir plus intrigué du visionnement. Je préférais l'ambiance de suspicion et d'inquiétude de la série Fargo, qui se passe aussi en hiver. Karine Vanasse incarne beaucoup plus en retenue ce personnage, probablement son moins glamour. Dans le rôle principal, Billy Campbell, que vous avez peut-être vu dans The Killing, offre une performance honnête. Difficile de reconnaître la signature de Podz, plus effacée lorsqu'il réalise à l'extérieur du Québec. Celui-ci affirme avoir eu à peu près le double du budget d'un 19-2.
Cardinal s'inspire de Quarante mots pour la neige, premier d'une série de six romans de Giles Blunt. Une deuxième saison est déjà en préparation. Dieu merci, Karine Vanasse se double elle-même dans la version française; Robert Naylor, autre Québécois qui joue dans la série, a cependant la voix d'un autre. Cardinal est diffusée à partir du mercredi 25 janvier à 23h à Super Écran, une heure après la diffusion en anglais à CTV. Trop tard pour vous? L'épisode est repris le lendemain à 21h. Parmi ses séries originales, Super Écran a commandé une troisième saison de Marche à l'ombre, qui sera la dernière avec six épisodes. La chaîne payante diffusera le mois prochain Catastrophe, une comédie romantique avec Julie Perreault et Rossif Sutherland.
Au fait, Super Écran diffusera à la fin du mois la version française du documentaire de HBO Bright Lights: Starring Carrie Fisher and Debbie Reynolds. D'abord prévu pour le printemps, la chaîne américaine en a devancé la diffusion après le décès de la fille et de sa mère. Je vous reviens avec la date et l'heure.
District 31 règne devant de gros canons
Vous étiez nombreux à célébrer le retour de District 31 lundi; la série d'ICI Radio-Canada Télé a été l'émission la plus regardée de la soirée, tous réseaux confondus, avec 1 078 000 adeptes. Même le retour de Piment fort, qui a attiré 654 000 téléspectateurs à TVA, n'a pas fait broncher la série de Luc Dionne. Très bon début pour Lâcher prise à 19h30, qui a retenu 921 000 curieux à ICI, contre une reprise des Beaux malaises, choisie par 671 000 irréductibles à TVA. Vue par 958 000 fidèles, L'Échappée reste première dans sa case de 20h à TVA, alors que Ruptures, qui s'y installe pour l'hiver, en a retenu 798 000 à ICI. Enfin à 21h, la première de Karl & Max, déjà disponible au Club illico, n'a pu attirer plus de 690 000 téléspectateurs à TVA, contre la reprise des Pays d'en haut, vue par 592 000 à ICI.
La voix junior et Unité 9 en tête à Québec
À Québec, TVA demeure la station la plus regardée. Selon les sondages d'automne de Numeris par cahiers d'écoute, dévoilés hier, le réseau récolte 32,7 % de parts de marché contre 19,8 % pour ICI Radio-Canada Télé et 5,3 % pour V. Mais ICI Québec affirme passer au premier rang en heures de grande écoute, avec 25,3 % de parts de marché contre 24,2 % pour TVA, du lundi au dimanche. Au palmarès des émissions les plus regardées l'automne dernier, La voix junior trône au sommet avec 285 000 fidèles, devant Unité 9, qui en rallie 280 000, une hausse de 25 000 par rapport à 2015. Suivent L'Échappée (191 000), Boomerang (178 000) et Le banquier (172 000). Du côté de l'information, le TVA Nouvelles de Pierre Jobin à 18h conserve 126 000 adeptes contre 67 000 pour Le téléjournal de Bruno Savard à ICI Québec. En baisse, la seconde demi-heure du TJ Québec passe de 47 000 à 41 000 téléspectateurs, contre 88 000 pour Le tricheur de TVA. La fin de semaine, c'est plus serré entre Le téléjournal de Guillaume Dumas et le TVA Nouvelles de Julie Couture, qui ont respectivement 26,7 et 29,9 % de parts de marché.