Thom Yorke de Radiohead

Radiohead dénonce les appels au boycott d'Israël

Radiohead a dénoncé vendredi la campagne enjoignant le groupe britannique d'annuler un concert en Israël, qualifiant les appels au boycott de l'État hébreu de condescendant et d'«extraordinaire gaspillage d'énergie».
Les icônes du rock expérimental doivent conclure une tournée le 19 juillet à Tel Aviv, mais des artistes, dont le chanteur Roger Waters, ont exhorté Radiohead à ne pas se produire en Israël.
Le chanteur du groupe, Thom Yorke, a répondu que cette campagne sème les divisions qui alimentent les dirigeants de droite tels que le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, le président américain Donald Trump et la première ministre britannique Theresa May.
«Tout cela encourage la discorde. Vous ne rassemblez pas les gens. Vous n'encouragez pas le dialogue ou la compréhension mutuelle», a-t-il déclaré au magazine américain Rolling Stone.
Les signataires de cette campagne, parmi lesquels le militant anti-apartheid et prix Nobel de la paix Desmond Tutu, la romancière Alice Walker et le musicien Thurston Moore, ont écrit une lettre ouverte à Radiohead, soulignant l'engagement politique du groupe britannique pour d'autres causes. Radiohead a notamment donné des concerts de soutien pour les droits des Tibétains, Amnesty International et la lutte contre le changement climatique.
Thom Yorke a qualifié d'«extrêmement condescendant» de penser que Radiohead n'est pas familier avec le conflit israélo-palestinien et a souligné que la femme du guitariste Jonny Greenwood était israélienne.
«C'est vraiment énervant que des artistes que je respecte pensent que nous ne sommes pas capables de prendre une décision morale nous-mêmes après toutes ces années», a-t-il ajouté.