R. Kelly (au centre) à son arrivée au tribunal du comté de Cook, à Chicago

R. Kelly demande le rejet d’une poursuite pour agression sexuelle

CHICAGO — Les avocats du rappeur R. Kelly veulent qu’un juge de Chicago rejette une poursuite intentée en 2019, selon laquelle le chanteur aurait agressé sexuellement une mineure il y a un peu plus de 20 ans.

Selon le Chicago Sun-Times, la demande de rejet a été déposée mercredi à la cour de circuit du comté de Cook.

La poursuite affirme que l’agression présumée a eu lieu en 1998 et les avocats du rappeur soulignent que la femme avait jusqu’en 2002 pour déposer sa poursuite. Mais en vertu des lois de l’État, les délais peuvent être prolongés dans les cas où le ou la plaignante prend conscience de l’agression ultérieurement.

L’avocat de la plaignante, Jeffrey Deutschman, affirme que le chanteur a le droit de déposer cette demande, mais selon lui, cela fera traîner le dossier.

La plaignante est l’une des quatre accusatrices dans une affaire criminelle distincte. La poursuite avait été intentée juste avant que le rappeur ne soit accusé d’agression criminelle en février dernier.

R. Kelly clame son innocence.

Une admiratrice de R. Kelly à l'extérieur du tribunal du comté de Cook, à Chicago