La comédienne Catherine De Léan lors de la lecture spectacle de La femme qui fuit, qui a fait salle comble deux soirs pendant le festival Québec en toutes lettres.

Québec en toutes lettres: le public au rendez-vous

Le public a été au rendez-vous lors du Québec en toutes lettres, qui s’est tenu du 21 au 29 octobre. Le taux de fréquentation des spectacles en billetterie dépasse 90 %, un record pour le festival littéraire chapeauté par la Maison de la littérature.

La surprise, pour le directeur Bernard Gilbert, aura été le succès de foule du parcours en autobus Et si..., chapeauté par les JP (pour jeunes programmateurs). «C’est une initiative un peu folle comme on les aime, et il y a eu autant de spectateurs que pour les deux représentations de La femme qui fuit, qui est quand même le succès de l’année en littérature québécoise», indique-t-il.

La Nuit de la poésie aura attiré quelque 200 personnes, dont plusieurs ont patiemment attendu jusqu’au deuxième entracte pour se trouver une place dans le douillet amphithéâtre de la Maison de la littérature. «Pour de la poésie contemporaine, c’est assez merveilleux», note M. Gilbert.

Les table-rondes ont aussi attirés leur lot de spectateurs. Une cinquantaine pour Pierre Morency et près d’une centaine pour Nouveau projet, qui rassemblait Anne-Marie Olivier, Steeve Gagnon et Catherine Dorion en clotûre du festival dimanche après-midi.

Cabinet de curiosités et autres friandises, le samedi soir, n’aura attiré que 80 curieux plutôt que les 120 attendus. «On était un peu déçus, mais ça nous a permis de rôder l’activité, que nous voulons reprendre pour les années à venir. Les auteurs et le public présent a beaucoup apprécié», souligne M. Gilbert. Il s’agissait de son dernier festival à titre de directeur, puisqu’il prendra bientôt les rênes du Diamant.