<em>Félix et le trésor de Morgäa </em>a reçu 150 000 $ en aide à. la commercialisation.
<em>Félix et le trésor de Morgäa </em>a reçu 150 000 $ en aide à. la commercialisation.

Production à Québec : les gouvernements ouvrent leurs goussets

Éric Moreault
Éric Moreault
Le Soleil
Neuf projets de télévision et de cinéma viennent d’obtenir un coup de pouce financier de la Ville et du Québec pour de la production dans la région de la Capitale-Nationale. Les deux paliers de gouvernement investissent 450 000 $ dans trois projets en animation et 200 000 $ dans l’aide au démarrage.

Félix et le trésor de Morgäa des Productions 10e Ave (Le coq de St-Victor) reçoit 150 000 $ pour la commercialisation de son long métrage d’animation, actuellement en postproduction. Productions Squeeze obtient la même somme pour le développement de son film Sugar Loaded, tout comme Du Coup animation pour la série télévisée Les enfants du solstice.

Pour le deuxième volet de l’aide financière dévoilée jeudi, six projets sur 21 ont retenu l’attention. Il s’agit de Cheer, long métrage de fiction jeunesse de Productions 10e Ave inc. (39 650 $; Les maudits, série télévisée de Parallaxes (33 250 $); Regard amoureux sur Québec, long métrage de fiction collectif de Kinomada (35 350 $); À la source, série télévisée documentaire de Frangin inc. (37 900 $); L’étrange odeur de safran, long métrage de fiction de Studio Élément (31 400 $) et 20 gallons de beauté, long métrage documentaire de Mö films inc. (22 450 $).

Ces subventions sont rendues possibles grâce à l’Entente de développement culturel entre le gouvernement du Québec et la Ville de Québec.