Hubert Lenoir

Prix Polaris: plusieurs Québécois en lice

MONTRÉAL — Bon nombre d'artistes du Québec, dont Arcade Fire, Pierre Lapointe, Philippe Brach, Hubert Lenoir et Loud, figurent sur la longue liste du prix Polaris dévoilée jeudi.

En fait, le quart des 40 œuvres musicales canadiennes en lice pour le prix sont le fruit d'artistes du Québec. On y retrouve également The Barr Brothers, Jean-Michel Blais, Lydia Képinski, Pierre Kwenders, Mélissa Laveaux et Milk & Bone.

De nouveaux visages en ascension sur la scène musicale au Québec pourraient obtenir un coup de pouce supplémentaire avec le Polaris, comme la chanteuse Lydia Képinski («Premier Juin»), qui, après un triomphe aux Francouvertes en 2016, a été Révélation de l'année au Gala alternatif de la musique indépendante du Québec (GAMIQ) l'année suivante.

Hubert Lenoir («Darlène») gagne aussi en popularité, lui qui avait deux bonnes nouvelles à célébrer, jeudi. Outre la nomination au Polaris, il a remporté le prix Félix-Leclerc de la chanson 2018 des Francos de Montréal, ce qui lui donne, comme les précédents lauréats, une invitation à chanter aux Francofolies de La Rochelle, en France.

«Freudian», de l'étoile montante ontarienne du R&B Daniel Caesar, et «Introduce Yerself» du regretté Gord Downie, série de lettres d'amour écrites par le leader de Tragically Hip à ses amis peu avant sa mort, se retrouvent aussi sur la longue liste dévoilée jeudi.

Plusieurs têtes d'affiche indépendantes ailleurs au pays ont été nommées, notamment le groupe torontois Alvvays, avec «Antisocialites», de même que Bahamas pour «Earthtones» et Charlotte Day Wilson pour «Stone Woman».

Le jury du Polaris — formé de journalistes, de diffuseurs et de blogueurs — a aussi choisi un certain nombre d'albums concepts d'artistes autochtones.

«Wolastoqiyik Lintuwakonawa», de Jeremy Dutcher, marie la voix du ténor avec des enregistrements centenaires de personnes parlant la langue wolastoq, tandis que «The Average Savage», du duo hip-hop Snotty Nose Rez Kids, est un rejet ardent du racisme et des stéréotypes touchant les communautés dans les réserves.

La longue liste de 40 albums a été faite à partir de 225 entrées ayant passé l'étape des premiers bulletins.

Courte liste en juillet

Une courte liste des finalistes du prix Polaris sera dévoilée le 17 juillet et le prix, qui récompense le meilleur album enregistré au Canada et qui est assorti d'une bourse de 50 000 $, sera décerné lors d'un gala le 17 septembre à Toronto.

Arcade Fire, nommé pour son album disco-rock «Everything Now» sorti l'an dernier, avait décroché le prix Polaris en 2011 pour «The Suburbs».

La chanteuse d'origine colombienne Lido Pimienta avait remporté le très convoité prix l'an dernier pour son album en langue espagnole «La Papessa».

Parmi les anciens lauréats figurent Buffy Sainte-Marie (2015), Karkwa (2010) et Patrick Watson (2007).